AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « my hand searches for your hand » ♣ bluette

Aller en bas 
AuteurMessage
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 28 Juil - 14:57

Il était cinq heures de l'après-midi lorsque Ronan Harris poussa la porte d'entrée de la chambre qu'il occupait au Corner Hotel. Il n'avait pas fait grand-chose de sa journée – d'ailleurs n'était-ce pas ce que l'on était censé faire lorsqu'on était, comme lui, en vacances? Comme chaque jour, il n'avait rien de prévu pour la journée qui s'annonçait, et celle-ci se révéla très calme, plus encore qu'à l'accoutumée, il n'avait même fréquenté presque personne en fait. Ron était brièvement sorti dans la matinée, après s'être levé à une heure assez tardive, avait mangé dans un petit restaurant sur la plage vers une heure puis il avait décidé de rentrer et il avait passé la majeure partie de son après-midi à flâner dans sa chambre d'hôtel, à penser et réfléchir, à écouter de la musique, à envoyer quelques messages, à faire les cent pas, à zapper les différentes chaînes que captaient la petite télévision de la chambre d'hôtel. Dès qu'il eut mis le pied dehors, il se rappela pourquoi il n'était pas sorti: le ciel était étonnement couvert pour la saison, ne laissant apparaître que de rares rayons de soleil, et il faisait une chaleur étouffante, la température approchant les trente-cinq degrés. La chambre d'hôtel, pourvue de l'air conditionné, était bien plus agréable. Mais pour le moment, il n'était plus question pour lui de rester enfermé. Il avait besoin de prendre un peu l'air, bien que le vent ne fût que très peu présent, et surtout de se dégourdir les jambes. Ron commençait à connaître le coin. Cela faisait maintenant quelques semaines qu'il était ici et il s'était assez vite familiarisé avec les environs, pouvant à présent errer un peu partout sans se perdre. Les mains au fond des poches de son jean, il laissa ses pas et son instinct le guider – de toutes façons, il était en vacances et libre pour toute la soirée, il pouvait donc aller où il voulait et rentrer à n'importe quelle heure –, avançant sans destination ni but particulier sinon celui de marcher tout simplement. Il aurait pu décider d'aller voir Zita, sa petite amie, ou de se rendre à un endroit particulier, mais il préféra errer ainsi sans but et faire confiance à ses pas. Ceux-ci le conduisirent dans un quartier résidentiel proche des côtes rocheuses de l'île. Il s'arrêta. De là où il était, il apercevait l'habitation des Huntigton – la maison de Bluette – et il eut soudain très envie de s'y rendre. Ce devait être son inconscient ou quelque chose comme ça qui l'avait poussé à venir ici. Il avait envie de voir la jeune fille, cela faisait quelques jours qu'ils ne s'étaient pas vus. Elle n'en avait certainement pas envie, il l'avait bien compris. Elle ne voulait même plus entendre parler de lui. Mais il ne lui coutait rien d'essayer. Au pire: elle ne serait peut-être pas là ou – plus probablement – elle serait là mais elle lui dirait de dégager en lui claquant la porte au nez. Au mieux: ... Ron laissa ses pensées s'emballer. Décidé, il commença à avancer vers la maison. Il avait l'air plutôt serein, la démarche tranquille et assurée, mais en fait il n'était pas sûr de lui du tout. Il était conscient qu'elle était très remontée contre lui – et elle avait de quoi. Mais il avait tout simplement envie de la voir alors il allait être sincère et il aviserait. Il essaya de voir s'il pouvait distinguer quelque chose à travers la fenêtre, mais il ne vit rien. Il avança jusqu'au pas de la porte où il resta quelques instants, sentant l'impatience qui montait en lui. Il espérait vraiment qu'elle serait là et qu'elle accepterait de le voir. Il se décida à appuyer sur la sonnette. Puis il remit ses mains dans ses poches et il attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 29 Juil - 12:35

    Aujourd'hui, et comme la plupart des autres jours d'ailleurs, il était loin de faire frais sur l'île. Au contraire, la chaleur était bien présente, même étouffante à certains endroits et moments de la journée. Pourtant, cela ne dérangeait pas vraiment Bluette, plutôt habituée à avoir chaud. En même temps, elle habitait à Orchid Palms depuis toujours, cela n'était par conséquent pas très étonnant. N'ayant pas souhaité rester toute la journée à la maison sans rien faire, elle en profita pour faire un jogging d'une heure environ. Bien qu'il lui arrivait de se montrer fainéante quelques fois, sa véritable nature reprenait bien vite le dessus. C'est pour cela que, vêtue d'un short blanc et d'un marcel jaune, ainsi que de ses tennis favorites, elle parcourait la plage à son allure, ses écouteurs dans les oreilles. Ainsi, elle était totalement dans sa bulle, avec personne à l'horizon pour nuire à sa tranquillité. La belle vie quoi. Après avoir terminé son plaisir sportif, elle rentra directement chez elle, avec pour seul désir en tête celui de prendre une bonne douche tiède. Elle ne tarda pas à se retrouver nue et à pénétrer dans la cabine de douche, se délectant de l'eau faisant frémir chaque parcelle de sa peau une fois le jet allumé. Elle était bien ainsi, dans une phase totale de sérénité, à ne penser à rien, et cela les yeux fermés. Rester un bon quart d'heure de la sorte ne l'aurait aucunement déranger, mais elle revint à la raison, ouvrant les paupières au bout de quelques minutes de léthargie. Se connaissant, elle aurait été capable de s'endormir et de provoquer une inondation, ce qu'elle préférait éviter. Elle s'activa alors à sa toilette, puis finit par sortir de la douche et enfila son peignoir fétiche, les cheveux vaguement essorés. N'étant pas motivée à les sécher, elle les laissa tels quels, puis fila à la cuisine se préparer quelques boules de glace au chocolat blanc. Courir lui avait creusé l'estomac. Elle avala bien vite le tout, puis, l'estomac remplit, elle changea de tenue, optant pour une petite robe blanche. Ses cheveux étaient toujours humides, mais elle s'en fichait pas mal. Elle ne comptait plus sortir pendant les prochaines heures, alors bon. Alors qu'elle s'apprêtait à passer un coup de téléphone à Zita, sa meilleure amie depuis l'enfance afin de lui proposer de passer à la maison, la sonnerie retentit. Tiens, quand on parle du loup, cela pouvait-il être la jeune femme ? Convaincue que oui, elle se précipita pour ouvrir la porte, un large sourire affiché sur son jolis minois. Raté. Il ne s'agissait aucunement de la concernée. D'ailleurs, elle ne cacha pas sa surprise face à cet invité surprise. Pour cause, ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche s'entrouvrit légèrement. Toutefois, l'étonnement laissa bien vite place au mécontentement. Ses sourcils se froncèrent et elle fusilla du regard l'homme qui lui faisait face. Car oui, il s'agissait d'un homme. D'un homme avec lequel elle avait couché. D'un homme qu'elle avait revu plusieurs fois par la suite. Bien-sûr, en ignorant totalement le fait qu'il sortait déjà avec une fille. Et pas n'importe laquelle. Zita. Sa Zita. Sa meilleure amie, la personne à laquelle elle ne ferait jamais volontairement de mal. Celle à laquelle elle tenait le plus. Il n'était donc pas étonnant qu'elle n'estime guère cet homme. Ronan. « Qu'est-ce que tu fais là ? » Le ton de sa voix était hostile. Elle lui faisait clairement comprendre qu'il n'était pas le bienvenu sur le pas de sa porte. S'il y avait bien une chose que la jeune femme détestait, c'était qu'on lui mente. Le mensonge l'horripilait au plus haut point. Alors hors de question qu'elle s'entretienne plus longtemps avec une telle personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 29 Juil - 14:12

Depuis quelques temps, depuis qu'ils s'étaient rencontrés et qu'ils avaient passé la nuit ensemble en réalité, Ron pensait à Bluette Huntigton. Il avait déjà une petite amie, Zita, mais de temps en temps, assez régulièrement même, ses pensées allaient à Bluette. C'était de plus en plus fréquent, surtout depuis qu'elle refusait de le voir. Ça arrivait comme ça, juste avant qu'il ne s'endorme, dans son sommeil même, dans ses rêves, quand il était sous la douche, quand il se promenait dans Orchid Palms, quand il était seul et même parfois quand il était avec sa compagne. Ils avaient passé quelques bons moments ensemble, après avoir couché ensemble alors qu'ils étaient de parfaits inconnus, mais ça avait été de courte durée. Par moments, son absence lui pesait. Lorsque la porte s'ouvrit sur elle, tout juste quelques secondes après que Ron avait appuyé sur la sonnette, il fut ravi de découvrir sur le visage de Bluette un large sourire qui étirait ses lèvres. Ron retrouva un peu d'espoir: peut-être ne lui en voulait-elle pas tant que ça, après tout. Peut-être que comme lui avait pensé à elle, elle avait pensé à lui et était contente de le découvrir là, sur le pas de sa porte. Mais Ron déchanta assez vite: l'expression de la jeune femme quand elle reconnut l'homme en face d'elle se changea du tout au tout. Elle parut d'abord surprise de le voir, puis la contrariété et le mécontentement prirent distinctement place sur son visage. « Salut, » lança Ron d'une voix calme et aimable. Le ton que prit Bluette ne l'étonna guère et traduisit clairement son hostilité. « Qu'est-ce que tu fais là ? » Le jeune homme enfonça ses mains au plus profond de ses poches, comme si cela pouvait changer quelque chose ou la faire fléchir. Il essaya de chercher son regard et lui adressa un petit sourire à la fois sincère et charmeur, espérant que cela aurait un effet sur elle même si cela semblait presque impossible. « J'avais envie de te voir, » dit-il tout simplement, essayant d'être le plus sincère possible. Il avait l'impression d'être un enfant qui avait fait une bêtise à l'école et qui attendait sa punition, tremblant et impressionné devant le regard dur, froid et intraitable du directeur. Il était un peu hésitant, se balançant d'un pied sur l'autre, regardant alternativement ses pieds, le sol et Bluette, comme si sa seule envie était de se plonger dans son regard mais qu'il en craignait la sévérité. Elle lui en voulait, c'était évident et légitime. Il lui avait menti, avait passé cette nuit avec elle, puis quelques jours ensuite, omettant de mentionner sa petite amie laquelle s'était révélée être la meilleure amie de Bluette. Ron avait été assez malchanceux là-dessus, mais il ne s'en plaignait pas – il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. « Je peux entrer? » demanda-t-il prudemment. C'était assez impertinent et osé de sa part, mais malgré l'air hostile qu'elle affichait, elle ne lui avait pas fermé la porte au nez – ou tout du moins, pas encore – alors autant tenté sa chance pleinement. Ronan n'était pas vraiment du genre à faire les choses à moitié ou à hésiter – même si à ce moment-là en l'occurrence, c'était un peu le cas – s'il avait une chance que Bluette veuille l'écouter, il ne voulait pas la laisser passer, il voulait même essayer du mieux qu'il pouvait. « S'il te plaît? » ajouta-t-il en esquissant un nouveau sourire qui se voulait presque complice. Il scruta le visage de la jeune fille de ses yeux, essayant de deviner quelle serait sa réaction, sa réponse, mais elle ne laissait pas paraître grand-chose. « On pourrait parler... » clarifia-t-il, « On devrait parler, je pense, » se corrigea-t-il ensuite. Il se voulait à la fois calme, sérieux et sincère, mais surtout il espérait qu'elle répondrait par la positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 29 Juil - 15:18

    Si la bonne humeur avait régné en Bluette tout au long de la journée, voilà que ce n'était plus le cas en cet instant précis. Pourtant, cette journée avait si bien commencé. Et là, la demoiselle avait l'impression que celle-ci était plus que gâchée, et que rien ne pourrait l'améliorer par la suite. Elle était vraiment remontée contre le jeune homme. Elle s'en voulait terriblement d'avoir succombé à son charme. En plus, ce n'était pas son genre de coucher avec un inconnu au bout de quelques heures. Au contraire, elle préférait toujours bien connaître la personne, afin d'être en confiance et d'être certaine de ne pas regretter lorsque la chose serait faite. Tandis que cette nuit là, elle s'était laissée séduire, usant elle aussi de ses charmes. Peut-être était-ce un moment de faiblesse. Ou pas. Car au fond, elle savait qu'elle l'avait fait parce qu'elle en avait eu terriblement envie. Ronan était un homme charismatique, très beau, charmeur et en lequel on avait vite confiance. Elle le pensait vraiment spécial, à part des autres. Mais quelle ne fut pas sa déception en apprenant la vérité. Elle était vite descendue de son petit nuage. Quand elle a su, elle eut horriblement mal au cœur. D'un, d'avoir trahi sa meilleure amie bien qu'elle n'en était pas consciente, de deux, d'avoir cru aux belles paroles du fautif et de trois, de se rendre compte qu'elle n'avait été qu'une marionnette à ses yeux. Il avait lâchement joué avec ses sentiments. Sans aucun scrupule. Et par la même occasion, avec ceux de Zita. Évidemment que si elle avait su qu'il était en couple, elle n'aurait rien fait du tout. Aussi attirant soit-il, elle n'aurait pas continué la conversation, sachant que cela ferait plus de bien que de mal. Mais forcément, comme elle l'ignorait... Toutefois, cela n'expliquait pas pourquoi il se trouvait devant chez elle. N'avait-il pas assez fait de mal comme ça ? Les hommes, tous les mêmes... La blondinette soupira un grand coup, affichant sa lassitude. Elle n'avait pas envie de se prendre la tête avec lui, même si c'était bien parti d'après elle. « J'avais envie de te voir. » Avait-elle mal-entendu ? Ou bien se moquait-il d'elle ? Oui, ça ne pouvait être que ça. Quoi d'autre sinon ? Elle ne comprenait pas ses agissements. Remuer le couteau dans la plaie l'amusait tant que ça ? Aussi, Bluette ne pu s'empêcher d'émettre un rire. Bien-sûr, il s'agissait là d'un rire jaune. « Tu plaisantes j'espère ? » Elle ne le lâchait pas du regard, scrutant ses moindres réactions. Ce qui l'agaçait au plus haut point, c'était le fait qu'il semblait sincère. Comme lors de leur première rencontre. C'était un bon acteur en tout cas, il était doué pour camoufler ses réels sentiments. « Je peux entrer ? » Elle se doutait qu'il allait lui demander cela. En même temps, s'il était venu jusqu'ici, ce n'était certainement pas pour admirer la porte d'entrée. En parlant de porte, pourquoi ne lui avait-elle pas fermé cette dernière au nez en le voyant ? Non mais quelle idiote, sérieusement. « S'il te plaît. » Elle ne comprenait pas trop son insistance. Quelle idée avait-il derrière la tête ? Il ne croyait quand même pas se la faire une nouvelle fois, si ? Croisant les bras pour les ramener sous sa poitrine, elle arqua un sourcil interrogateur. Elle n'arrivait décidément pas à le cerner, c'était énervant. « Pourquoi faire ? » Certes, elle n'était pas très courtoise, mais que voulez-vous. Il le méritait amplement. Pas de chance, il était tombé sur une femme très rancunière qui n'oublie pas facilement. Bien qu'oublier le jeune homme était dans sa liste des priorités premières. Mais bon, cela n'allait pas être une chose facile. Elle priait juste pour que Zita ne leur organise pas des sorties à trois. Mais de toute façon, elle allait la convaincre de rompre avec ce Don Juan. En omettant sa nuit avec lui, bien entendu. Car la faire souffrir était bien la dernière chose qu'elle souhaitait. Mais elle trouverait déjà un moyen, il fallait juste qu'elle y songe activement. « On pourrait parler... » Parler ? Mais de quoi ? Il n'y avait pas grand chose à dire. Il s'était foutu d'elle et se foutait par la même occasion de Zita, point barre. Elle ne voyait pas ce qu'il pouvait y avoir d'autre. « On devrait parler, je pense. » Bah il pensait mal. Parce que Bluette ne voulait pas lui parler. En tout cas, actuellement, Ronan n'était pas lâche. Devant les propos peu agréables de la concernée, il ne démordait pas. La blonde se demanda alors s'il allait rester là jusqu'à ce qu'elle accepte de le laisser entrer. « Mais j'ai rien à te dire moi. » Elle laissa écouler quelques secondes, et, constatant qu'il n'allait pas bouger de là, elle céda. Que perdait-elle après tout ? « Entre. » Elle se dégagea quelque peu de l'entrée pour le laisser passer puis, une fois que ce fut chose faite, elle ferma la porte et le conduisit au salon où elle posa une nouvelle fois ses yeux sur lui, attendant ses explications concernant sa visite surprise. « Je t'écoute. Mais évite de me raconter de nouveaux mensonges, j'en ai eu ma dose. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Ven 30 Juil - 6:16

Ronan se savait pas tellement comment il devait s'y prendre avec la jeune femme. Quand ils s'étaient rencontrés, tout était beaucoup plus simple, bien plus naturel. Ils avaient commencé par discuter, sympathisant et se charmant mutuellement. Puis, comme si c'était la chose la plus naturelle au monde, ils avaient couché ensemble après tout juste quelques heures passées ensemble. Ensuite, il y avait eu ces quelques jours passés ensemble, où là encore tout était naturel, presque parfait même. Ces jours-là semblaient désormais bien loin. Ron ne savait pas comment il devait agir, ce qu'il devait faire pour qu'elle s'adoucisse. Tout lui paraissait bien plus difficile que jamais. Devant la voix sèche et pleine de rancœur de Bluette, il lui était plus difficile de trouver ses mots ou la bonne attitude à adopter. Il avait choisi d'opter pour une démarche tranquille et sincère, mais cela ne semblait pas très bien fonctionner. Bluette était plus qu'énervée contre lui. Il l'avait bien saisi. Elle devait le prendre pour un vrai Don Juan, elle devait penser que c'était dans ses habitudes de coucher à droite à gauche avec de parfaites inconnues et de tromper sa petite amie chaque fois qu'il en avait l'occasion. Or il n'était pas vraiment ainsi. Collectionner les filles, mentir, tromper, ce n'était pas son genre. Mais il savait qu'il aurait du mal, beaucoup de mal à le lui expliquer. Les circonstances jouaient en sa défaveur. « Mais j'ai rien à te dire moi, » dit-elle, comme pour appuyer ses hypothèses. Ça en tout cas, il l'avait bien compris. Si elle avait eu quelque chose à lui dire, ce serait sûrement fait, or elle l'avait évité depuis quelques temps, ne voulant plus entendre parler de lui. Ron haussa les épaules. « Dans ce cas, c'est moi qui parlerait. » Il la regarda dans les yeux, décidé à rester là jusqu'à ce qu'elle accepte de le faire entrer – ou jusqu'à ce qu'elle décide qu'elle en avait assez entendu. Elle dut deviner qu'il allait persévérer et rester là un moment car elle céda et accepta de le laisser entrer. « Merci, » lui répondit-il avec un petit sourire reconnaissant. Ce ne devait pas être facile pour elle, c'était même sûrement encore plus difficile pour elle que pour lui, pourtant elle se montrait moins dure qu'il ne l'aurait cru. Bluette se dégagea quelque peu pour le laisser passer et il entra chez elle, fit quelques pas et se tourna vers elle. « Je t'écoute. Mais évite de me raconter de nouveaux mensonges, j'en ai eu ma dose, » dit-elle sans attendre. Voilà donc ce qu'elle attendait. Des explications et surtout la vérité. Ron laissa son regard se balader un peu partout dans la salle. Maintenant qu'il était là, il ne savait plus trop quoi dire, ou plutôt par où commencer. Il était déjà content qu'elle lui aie permis d'entrer, alors il débordait d'une certaine énergie qui l'empêchait de bien se concentrer. Il avait tellement de choses à lui dire. Il voulait d'abord lui dire qu'après les moments qu'ils avaient partagés, son absence avait été assez pesante, sa présence lui avait manqué. Il avait aussi envie de lui dire qu'il pensait parfois – trop souvent en fait – à elle, et pas forcément à des moments opportuns. Mais cela aurait sûrement était très maladroit de commencer par cela. Il avait envie de lui expliquer qu'il n'était pas un casanova, qu'il lui avait fait du mal mais que là n'était pas son intention, qu'il n'était pas du tout comme cela normalement. Et surtout, si elle l'acceptait, il avait envie de le lui prouver. Mais vu l'air qu'elle affichait, elle attendait avant toute chose des explications. Et elle attendait que cette fois-ci il soit sincère avec elle. Ron le lui devait bien, il en était conscient. Sans doute lui devait-il même avant tout des excuses. Oui, il valait certainement mieux commencer par s'excuser. « D'abord je suis désolé. » Il arrêta son regard sur Bluette. « J'ai merdé, » dit-il, ne trouvant d'autres mots pour exprimer ce qu'il avait fait, « Oui, j'ai merdé, c'est évident mais... ce n'était pas mon intention de blesser quiconque. » Surtout elle en fait, puisque pour l'instant, sa petite amie Zita ne pouvait pas être blessée car elle n'était au courant de rien. « Désolé de t'avoir menti, de tout... » Il la regarda avec toute sa sincérité puis passa ses deux mains derrière sa tête. « Je me sens un peu coupable, j'ai mal agi, je m'en veux et je sais que toi aussi tu m'en veux et tu en as parfaitement le droit. » Il la regarda et eut un sourire en coin, comme s'il espérait la faire sourire en retour, comme pour qu'elle accepte ses excuses plus facilement. « Mais je voulais que tu saches que je suis pas comme ça en temps normal. Je voulais pas te blesser... Voilà, je suis désolé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Ven 30 Juil - 12:38

    La jeune femme ne savait pas trop ce que Ronan souhaitait lui dire, mais elle allait au moins faire l'effort de l'écouter sans l'interrompre. Ou du moins, essayer. C'était déjà pas mal, non ? En tout cas, il était prévenu. Plus de mensonges. Elle préférait entendre une vérité blessante qu'un mensonge plaisant. De toute façon, ce qu'il s'apprêtait à lui dire n'allait certainement pas lui plaire. Enfin, c'était son point de vue. La jeune Huntigton désirait simplement en finir avec tout cela, que les points sur les i soient mis. Puis au moins, après cela, il la laisserait tranquille. Elle n'entendrait plus parler de lui. Du moins pas directement. Car elle était persuadée que Zita lui raconterait ses moindres moments passés avec lui. Toutefois, elle devait convaincre son amie de rompre. Elle ne voulait pas que ça lui qui la quitte. Sinon, la brune risquerait d'être triste pendant des semaines, et elle ne le supporterait pas. Surtout en sachant qu'elle y était pour quelque chose dans l'histoire. « D'abord je suis désolé. » Il avait au moins la politesse de s'excuser de ses agissements, c'était déjà un bon point. Mais bien-sûr, cela n'était pas suffisant à calmer la rancœur qu'éprouvait Bluette à son égard. Et surtout pas pour qu'elle lui pardonne. Elle lui en voulait encore amèrement, se sentant toujours aussi trahie et stupide d'avoir été dupée. Au final, le mal était fait. « J'ai merdé. » Il en avait conscience, c'était mieux que rien. Mais pourquoi avait-il fallu que cela arrive, hein ? N'avait-elle pas pu rester chez elle ce soir là ? Ou bien alors, était-ce le destin qui s'amusait avec elle telle une vulgaire marionnette ? « Oui, j'ai merdé, c'est évident mais... ce n'était pas mon intention de blesser quiconque. » Il était certes peut-être désolé, mais le fait était que cela s'était bel et bien produit. Il aurait dû y songer auparavant et avant de commettre cette erreur. Mais après tout, dans de tels moments, les hommes réfléchissent rarement avec leur tête. « Désolé de t'avoir menti, de tout... » Il semblait sincère. L'était-il réellement ou n'était-ce qu'une façade ? Cela l'agaçait de ne pas savoir. Pas par curiosité, tout simplement parce qu'elle avait besoin de savoir cela. Pourquoi ? Elle ne le savait pas exactement elle-même. « Je me sens un peu coupable, j'ai mal agi, je m'en veux et je sais que toi aussi tu m'en veux et tu en as parfaitement le droit. » Au fond, cela lui fit plaisir qu'il prenne la peine de se présenter devant chez elle pour s'excuser. Même si elle ne savait pas pourquoi il le faisait. Après tout, que représentait-elle à ses yeux ? N'était-elle pas qu'une blonde sans importance avec laquelle il avait couché juste pour s'amuser ? C'était vraiment flou. En tout cas, il avait raison sur un point. Elle lui en voulait. Mais elle n'était pas uniquement fâchée contre lui. Elle s'en voulait aussi. Elle savait que de céder à ses pulsions n'était pas sain, que cela pouvait courir à sa perte. Et elle en avait fait les frais. Toutefois, en compagnie du ténébreux, la demoiselle s'était sentie plus que bien ces quelques jours. C'était comme s'ils étaient vraiment compatible l'un et l'autre, qu'une certaine alchimie s'était formée entre eux. Elle pensait même que leur histoire d'une nuit aurait pu aboutir vers une vraie relation. A croire qu'elle s'était trompé. Ce qu'elle regrettait, si elle devait être honnête. « Mais je voulais que tu saches que je suis pas comme ça en temps normal. Je voulais pas te blesser... Voilà, je suis désolé. » Finalement, elle l'avait écouté sans l'interrompre une seule fois. Elle lui avait déclaré qu'elle le laissait parler, attendant des explications franches, et c'était chose faite. Enfin, elle espérait qu'il s'était montré sincère lors de son monologue. Cela aurait été du temps perdu autrement. Honnêtement, elle ne savait pas trop quoi penser de tout cela. Des questions lui brûlaient les lèvres, mais elle n'était pas sûre de savoir les formuler correctement. De nombreuses pensées se mélangeaient dans sa tête, elle n'arrivait plus correctement à réfléchir. « Pourquoi être venir me dire tout ça ? T'étais pas obligé après tout. » C'est vrai, il aurait pu continuer à tracer sa route sans se soucier des ressentiments de la belle. Mais il ne l'avait pas fait. Etait-il possible qu'il s'en veuille réellement autant qu'il le prétendait ? Elle ne le quitta pas des yeux, replaçant une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. « Soit, j'accepte tes excuses. » Cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle lui pardonnait. Même si au fond, elle aurait dû prendre elle aussi ses responsabilités en se renseignant davantage auprès du jeune homme. Elle ne lui avait même pas demandé s'il était célibataire cette nuit-là, puisque c'était une évidence pour elle. Il était beau le résultat en tout cas. Ça lui servirait de leçon pour ses prochaines sorties nocturnes. « J'aurais vraiment souhaité que tu ne sois pas en couple. Ça aurait été tellement plus simple... » C'était sorti tout seul. Étonnée elle-même d'avoir dit cela, elle alla s'asseoir sur le canapé, prenant sa tête entre ses mains. Pourquoi les choses devaient-elles toujours être compliquées avec elle ? Elle avait un problème ou quoi ? Elle était certes habituée aux relations foireuses, mais là, elle avait gagné le gros lot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Ven 30 Juil - 14:53

Bluette ne l'avait pas interrompu, elle avait écouté d'un bout à l'autre ce qu'il avait à dire sans avoir de réaction à voix haute, sans protester ni approuver. Un silence suivit le monologue du jeune homme, celui-ci se demandant si c'était bon ou mauvais signe. Ne disait-elle rien parce qu'elle le pensait sincère ou simplement parce qu'elle n'avait pas envie de lui adresser la parole, comme juste avant qu'il ne prenne la peine de venir la voir? Certains silences pouvaient ne pas être embarrassants, voire même être parfaitement naturels, agréables, mais Ron trouvait celui-ci gênant et trop long à son goût. Sans compter qu'elle ne laissait rien paraître. Ronan scrutait son visage, comme pour y déceler un signe quel qu'il soit, mais elle restait impassible. Il aurait aimé qu'elle s'exprime, même si c'était pour lui faire des reproches. À cet instant, il aurait même tout donné pour connaître ses pensées, fussent-elles négatives à son sujet. Selon lui, mieux valait savoir, même si c'était quelque chose de désagréable, plutôt que de rester dans l'ignorance. Il fut cependant patient et Bluette ne tarda pas à lui répondre. « Pourquoi être venir me dire tout ça ? T'étais pas obligé après tout. » Elle semblait accepter ses excuses et le croire plus ou moins, même si elle ne comprenait pas sa démarche, l'intérêt qu'il avait de venir la voir et de s'excuser. À l'évidence, elle le considérait toujours pour un coureur qui couchait avec plein de filles pour s'amuser. Ron était décidé à lui prouver que ce n'était pas le cas mais pour l'heure il se contenta de répondre à sa question. « Je te devais ces excuses, » dit-il. C'était certes la vérité, mais c'était loin d'être la raison de sa venue. « Et puis, comme je te l'ai déjà dit, j'avais envie de te voir, » avoua-t-il plus franchement avec un sourire penaud. Il hésita. Il était assez tenté d'ajouter "et j'espérais que toi aussi tu aurais envie de me voir" mais, craignant que cela ne lui porte davantage préjudice qu'autre chose, il n'ajouta rien. Il la regarda, remarquant au passage qu'elle non plus elle ne le quittait pas des yeux. Elle replaça une mèche de cheveux blonde derrière son oreille. « Soit, j'accepte tes excuses. » Ron eut un sourire de soulagement. Cela n'engageait rien. Cela ne signifiait pas qu'elle allait lui pardonner, encore moins qu'elle allait oublier la façon – maladroite et incorrecte – dont il s'était comporté, mais c'était déjà ça. C'était une victoire, une petite victoire mais une victoire quand même. Ron prit surtout cela comme un signe, un bon signe dont il pouvait se réjouir. « Merci. » Il la regarda et lui adressa un nouveau sourire reconnaissant. Bluette était plus douce qu'il ne l'aurait cru, il était content de voir que malgré sa rancune, elle restait calme et aimable avec lui. Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle fasse une crise ou quelque chose comme ça, mais il avait pensé qu'elle serait plus dure, plus sévère, moins flexible. Il ne regrettait pas d'être venu. Il avait même l'impression que cela lui faisait du bien d'être avec elle, même si la situation, la conversation et l'ambiance n'avaient rien avoir à ce qu'elles avaient pu être quelques semaines auparavant. C'était différent, mais Ronan espérait que cela évoluerait pour peut-être revenir un peu 'comme avant'. « J'aurais vraiment souhaité que tu ne sois pas en couple. Ça aurait été tellement plus simple... » Ron fut très surpris d'entendre cette phrase prononcée par Bluette. Il ne s'y était pas attendu du tout – il se serait même attendu au contraire, à ce qu'elle dise qu'elle aurait souhaité ne jamais le rencontré cette nuit-là ou quelque chose comme ça. Il ne sut pas quoi dire. Ces mots traduisaient exactement ce que lui-même ressentait, mais il ne savait si c'était ce que Bluette souhaitait entendre. Elle passa devant lui et alla s'asseoir sur le canapé, prenant sa tête dans ses mains. De nouveau, Ron ne sut quoi dire ni comment réagir, se contentant pour le moment de la suivre du regard. Devait-il s'approcher d'elle et lui dire ce qu'il ressentait ou au contraire était-ce un signal pour qu'il prenne un peu ses distances? « Moi aussi, » avoua-t-il tout de même. Il avait choisi, quand il était venu sonné à cette porte d'être franc, sincère, il devait continuer sur cette voie. Il avança vers elle et se posta juste à côté du canapé, hésitant à s'approcher davantage. Il resta là un moment en silence. « Je regrette que ça se soit passé comme ça... » Les choses auraient été toutes autres si Ronan n'avaient pas été en couple avec Zita lorsqu'il avait rencontré Bluette. Quand il avait passé du temps avec la brune, cela avait semblé la plus naturelle des choses. Mais il l'avait assez vite regretté. Zita était tout à fait charmante, mais s'il avait été célibataire en rencontrant Bluette, cette soirée où ils avaient passé la nuit ensemble, les choses auraient différemment évolué et aujourd'hui peut-être seraient-ils un couple. Ron leva les yeux vers Bluette, attendant qu'elle dise quelque chose.


Dernière édition par Ronan Harris le Sam 31 Juil - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Sam 31 Juil - 11:23

    Suite à cela, un nouveau silence s'installa entre les deux protagonistes. Bluette était perdue dans ses pensées, se demandant comment elle avait bien pu en arriver là. Elle ne savait pas trop en fait, c'était arrivé comme ça, d'une manière très simple, comme si cela devait forcément arriver. A défaut de sa tête, ce fut son cœur qui l'avait guidée. Elle s'en voulait toujours, mais c'était trop tard de toute façon. Ce qui est fait est fait. Et comme elle n'était pas du genre à se plaindre, car elle détestait les gens du genre d'ailleurs, elle se dit qu'il était inutile de se mettre dans la peau d'une victime. Bien qu'elle avait l'impression que Ronan s'était servi d'elle, elle se remettait elle aussi en question. Elle aurait dû se montrer plus méfiante et plus ferme. Ne pas céder aussi facilement, surtout que ce n'était pas dans ses habitudes. Peut-être qu'ainsi, cette nuit et leurs journées passées ensembles ne se seraient pas déroulées. Mais bon, avec des suppositions on peut refaire le monde, alors inutile de s'attarder davantage au pourquoi ça s'était passé. La vie suivait son cours désormais. Et elle devait chasser tout cela de sa tête, l'oublier même. Et que surtout, personne ne soit au courant, et surtout pas Zita. C'était l'essentiel. Cependant, elle savait d'avance que cela ne serait pas une tâche facile. Au contraire. Elle le sentait, c'était comme un pressentiment. Une intuition de fille sans aucun doute. « Moi aussi. » A force de réfléchir, elle en avait presque oublié l'endroit où elle se trouvait, mais surtout avec qui. Surprise, elle leva instinctivement les yeux vers son interlocuteur, revenant par la même occasion à la réalité. Elle le vit avancer vers elle, mais sans pour autant être trop proche. Peut-être avait-il peur de sa réaction ou de la brusquer, alors il gardait une certaine distance de sécurité. « Je regrette que ça se soit passé comme ça... » Elle se contenta de le regarder, ne répondant rien pour le moment. La jeune femme ne savait pas trop comment le prendre. C'était certes une sorte de compliment à son égard, mais il ne pouvait pas dire une chose pareille. Il était en couple avec Zita, et même s'il avait fait une erreur en sa propre compagnie, il se devait d'être là pour la demoiselle brune, de lui faire passer du bon temps mais surtout, de ne penser qu'à elle. Puis il ne devait pas regretter de l'avoir connue et de former un couple avec elle, puisque ce brin de femme était une personne vraiment extraordinaire. Et elle savait de quoi elle parlait. En effet, Zita s'était toujours montré généreuse, douce, à l'écoute et réconfortante à son égard. Une vraie perle. Dont l'éclat devait être conservé. En tout cas, le monde est vraiment petit. C'était une sacrée coïncidence que d'être attirée toutes les deux par le même garçon. Et ce dernier ne s'était pas privé de profiter des deux amies en même temps. Cette pensée la fit froncer les sourcils, tandis que son regard était toujours plongé dans celui de Ronan. Elle se leva doucement du canapé, fit quelques pas vers le jeune homme et esquissa une petite moue. « Zita ne doit absolument pas être au courant de cette erreur. » Commença-t-elle en soulignant bien le mot erreur. « Ce qui est fait est fait de toute façon... » Elle lâcha un petit soupir. « Mais contente-toi de ne pas la faire souffrir et de la rendre heureuse le temps que vous serez ensemble. Si tu n'es vraiment pas comme tu m'as dit avant, tu peux bien faire ça, non ? » Elle était calme, anormalement calme même. Pourtant, à l'intérieur d'elle-même, son cœur battait à une vitesse impressionnante. Sans qu'elle ne sache pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Dim 1 Aoû - 10:05

Ronan repensa à son arrivée à Orchid Palms. Il avait décidé de partir en vacances comme ça, sur un coup de tête et sans but précis, juste pour couler de jours heureux et tranquilles, sans se prendre la tête. Ce séjour improvisé avait été comme un départ pour l'inconnu. Il n'avait rien prévu, si ce n'est de passer du bon temps au soleil. Si avant qu'il ne parte, on lui avait dit qu'il serait coincé dans une sorte de triangle amoureux avec une nouvelle petite amie et la meilleure amie de celle-ci avec qui il aurait passé la nuit, il n'y aurait certainement pas cru. C'était pourtant une situation dans laquelle il se trouvait à présent et, même si ce n'était sans aucun doute pas lui qui en souffrait le plus, c'était tout de même assez désagréable. Très désagréable. Les regrets, les doutes, les sentiments mêlés et contradictoires, la culpabilité... tout cela ne lui était ni familier ni plaisant. De même que passer pour un coureur manipulateur et infidèle ne lui plaisait pas tellement non plus. Sa raison lui disait qu'il fallait régler tout cela le plus vite et le mieux possible pour que les dégâts ne deviennent pas plus importants qu'ils ne l'étaient déjà. Mais la solution la plus simple et catégorique pour mettre fin à cette situation, c'était de se concentrer sur Zita, sa petite amie et de cesser de voir Bluette et de penser à elle, de renoncer définitivement à elle. Or ce n'était pas vraiment ce dont Ron avait envie. Sans cesser de le regarder, la jeune femme se leva du canapé et s'avança de quelques pas vers lui, affichant une petite moue. « Zita ne doit absolument pas être au courant de cette erreur. » Une erreur. Il aurait sans doute dû être un peu vexé, surtout qu'elle avait insisté sur ce mot. Après tout, il était venu la voir parce qu'il en avait envie et parce qu'il pensait à elle plus qu'il ne l'aurait dû. Elle n'avait à l'évidence pas compris ses intentions, qu'il essayait prudemment de lui faire comprendre. Il ne releva cependant pas l'emploi du mot ''erreur'' et approuva ses dires. « Bien sûr, elle n'en saura rien, » dit-il seulement puis il se contenta d'écouter ce que Bluette avait à lui dire. « Ce qui est fait est fait de toute façon... » Elle lâcha un soupir et Ron ne put s'empêcher de faire de même. Elle avait raison. Il était inutile de s'imaginer ce qui se serait passé s'il avait été célibataire avant de rencontrer Bluette ou si rien ne s'était jamais passé entre eux. Ce qui est fait est fait et ni l'un ni l'autre ne pouvait rien y changer. Ils ne pouvaient pas revenir en arrière, ils devaient plutôt réfléchir à ce qu'ils allaient faire pour arranger les choses. « Mais contente-toi de ne pas la faire souffrir et de la rendre heureuse le temps que vous serez ensemble. Si tu n'es vraiment pas comme tu m'as dit avant, tu peux bien faire ça, non ? » dit-elle d'un ton calme, déconcertant Ron. Elle le prenait même au dépourvu. Il avait deviné qu'elle n'avait pas tout à fait saisi quelles étaient ses intentions et ses désirs en venant ici, mais là elle était complètement à côté. N'avait-elle pas compris quand il lui avait dit qu'il avait eu envie de la voir? Considérait-elle vraiment la nuit qu'ils avaient partagée et les jours suivants comme une erreur? S'attendait-elle véritablement à ce qu'il retourne simplement auprès de Zita et à ce qu'il l'oublie, elle? Il fut si désarçonné que, dans un premier temps, il ne trouva rien à dire et resta planté là, debout devant elle, muet, son visage figé en une expression de surprise. « Oui, je peux le faire, » réussit-il enfin à dire. « Zita est géniale et, dans la mesure du possible, je ne veux pas la faire souffrir. » C'était vrai. Il n'avait même rien à reprocher à la jeune femme. Elle était douce, généreuse, souriante, d'une très bonne compagnie. Ron et elle n'avaient passé que de bons moments. L'idée même de la faire souffrir lui semblait cruelle. Il tenait à elle, sincèrement. Il s'était sans doute engagé un peu vite auprès d'elle, mais il l'adorait. Cependant, contrairement à ce que cela aurait dû être, ce n'était pas elle qui hantait ses pensées, le jour comme la nuit. Cette fois-ci, il décida de parler avec franchise, mais surtout en exprimant le fond de sa pensée, en allant droit au but imprudemment, sans se poser de question. « Mais ce n'est pas avec elle que j'ai envie d'être. » Il pouvait difficilement être plus explicite, direct, clair, catégorique. C'était à double tranchant, c'était quitte ou double. En tout cas ça y était, il l'avait dit. Il fit un pas en avant vers Bluette, le regard toujours rivé vers le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Lun 2 Aoû - 6:23

    Elle se doutait que Ronan n'avait sûrement pas apprécié qu'elle qualifie leur nuit d'erreur, car après tout, elle aussi avait été consentante. Mais ils devaient chacun oublier ce moment passé en compagnie de l'autre et faire comme si rien ne s'était déroulé. C'était préférable afin de passer à autre chose, pour que cette histoire soit loin derrière eux et peut-être cela ôterait-il leur culpabilité. En tout cas, cela rongeait la jeune femme de ne pas pouvoir avoué sa faute à sa meilleure amie. Car étant une personne franche et juste, elle aimait que les choses soient bien claires. Ce n'était pas étonnant qu'elle étudie le Droit dans le but de devenir une brillante avocate. Mais là... Elle ne pouvait simplement pas faire éclater la vérité au grand jour. Bien-sûr, elle n'était pas au courant qu'il s'agissait du petit ami de sa meilleure amie lorsqu'elle avait passé la nuit avec lui. Mais cela restait tout de même un fait inavouable. Car Zita, s'attachant assez vite aux personnes, allait très mal prendre la chose, surtout de la part de Ronan, car ce dernier était au courant lui. Et puis, pour lui comme pour Bluette, il ne s'agissait que d'une faiblesse et rien de plus, n'est-ce pas ? « Bien-sûr, elle n'en saura rien. » Bluette fut soulagée. Au moins, elle pouvait compter sur sa discrétion. Cela prouvait qu'en fait, c'était tout de même quelqu'un de bien. Car après tout, il aurait très bien pu jouer le salaud en allant tout raconter à Zita, en exagérant la chose et reportant principalement la faute sur le dos à la jeune blonde, inventant des salades pour que les deux amies se déchirent. Mais heureusement, il n'allait rien faire de cela. Ce qu'elle apprécia réellement. Elle lui adressa même un sourire discret. « Merci. » Elle fut même contente puisqu'il semblait l'avoir plutôt bien pris. Lui aussi devait certainement s'en vouloir au plus haut point et regretter les agissements passés. Peut-être considérait-il même ces quelques jours comme une erreur, comme l'avait prétendu la jeune homme la concernant. Elle ne savait plus trop en fait. Tout était confus, mais elle préféra ne pas se poser davantage de questions. Cela pouvait être dangereux. Cependant, lorsqu'elle continua de parler, elle remarqua sans aucun problème l'effet que ses mots produisaient sur le jeune homme. Il semblait surpris, comme s'il ne s'attendait aucunement à ce qu'elle lui dise quelque chose de la sorte. Si bien que le silence qui venait de reprendre sa place était plus que gênant. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Après tout, elle ne cherchait qu'à arranger les choses, pour qu'au final, personne ne soit blessé. Mais pourtant... Finalement, au bout de longues minutes paraissant interminables pour la demoiselle, elle vit les lèvres de son amant d'une nuit s'entrouvrirent. Elle était bien curieuse d'entendre ce qu'il allait lui répliquer. « Oui, je peux le faire. » Finalement, ils allaient tous les deux tirer un trait sur cette histoire. « Zita est géniale et, dans la mesure du possible, je ne veux pas la faire souffrir. » Cela lui fit plaisir qu'il appréciait réellement la brunette et surtout, qu'il remarque ses qualités. Puis le fait de ne pas vouloir la blesser prouvait qu'il s'était attaché à elle, bien que cela ne faisait pas si longtemps qu'ils se connaissaient. Finalement, malgré l'égarement du jeune homme, sa meilleure amie semblait être dans de bonnes mains. Et puis, peut-être que de se rendre compte qu'il aurait pu la perdre allait renforcer son affection pour elle. C'est ce que Bluette souhaitait pour son amie, parce qu'elle le méritait amplement. Elle donnait tellement aux gens, c'était à son tour de recevoir. Elle était ravie pour elle, mais alors, pourquoi ressentait-elle une étrange sensation à l'intérieur d'elle-même ? Elle ne voulut pas y penser, et n'eut le temps d'ailleurs, car Ronan lui avoua quelque chose qui la fit écarquiller les yeux de surprise. « Mais ce n'est pas avec elle que j'ai envie d'être. » Elle sentit la cadence de son cœur repartir de plus belle. Elle était là, pantoise, les yeux brillants d'étonnement. Elle ne s'attendait pas à cela. Elle pensait qu'il allait continuer à lui faire des éloges de Zita, se rendant compte à quel point il tenait à elle. Mais ces quelques mots changeaient tout. Car il ne fallait pas se voiler la face. Elle savait parfaitement que cette phrase lui était destinée. Il n'aurait pas été en face d'elle en ce moment même si ça n'avait pas été le cas. La concernée le vit alors faire un pas vers elle. Il semblait plus sérieux que jamais. C'était bien la première fois qu'elle le voyait ainsi. Et elle, que pensait-elle de cela ? Ressentait-elle la même chose à son égard ? Pour être honnête, lors de ces quelques jours passés en sa compagnie, elle avait senti ce truc spécial qui s'était installé entre eux deux. Cette alchimie qu'elle n'avait auparavant jamais ressenti. Mais à ce moment là, elle était persuadée qu'il était libre comme l'air. Tout était donc possible entre eux. Ce qui actuellement, n'était plus le cas. Car le fait qu'il sorte avec sa meilleure amie était lui aussi réel, malheureusement. Malheureusement ? Elle chassa bien rapidement cette pensée de sa tête. Elle n'avait pas le droit de songer à une telle chose, c'était purement égoïste de sa part. Que lui prenait-il donc ? Il fallait qu'elle cesse le débat intérieur prenant place dans sa tête pour rebondir sur la conversation. « Non Ronan ! T'as pas le droit de me dire une telle chose. Zita est ma meilleure amie. J'peux pas... » Elle détourna la tête, ne supportant pas davantage de croiser son regard intense. Elle n'avait pas le droit de céder si près du but. Cela ne pouvait être qu'un caprice de la part de son cœur, rien de plus. Il lui jouait des tours. « C'est avec elle que tu dois être, pas avec moi. » Termina-t-elle doucement, tentant d'être la plus persuasive possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mar 3 Aoû - 7:50

Ronan sentait son cœur qui battait trop fort et trop vite dans son thorax, son sang qui martelait ses tempes plus fort qu'habituellement, sous le coup de l'impatience et de l'exaltation. Il battait si fort qu'il n'aurait pas été étonné que Bluette elle-même le perçoive. C'était rare que son cœur batte avec autant d'intensité. Ça lui était arrivé quand il stressait – par exemple en période d'examen quand il faisait encore ses études –, les rares fois où il avait peur, après avoir été pris par surprise ou quelque chose comme ça. Mais ça n'était pas fréquent. Et à ce moment-là, ce n'était pas le stress, la crainte ou la surprise qui agitait son cœur comme ça. C'était l'impatience, l'envie de savoir ce qui allait arriver maintenant, la réaction qu'aurait Bluette, mais aussi d'autres choses, des sentiments qu'il ne pouvait nommer ou définir. Il avait lâché une ''bombe'', il le savait. Clairement, Bluette n'avait pas deviné ce qui l'amenait ici ni ce qu'il ressentait. Ses yeux s'écarquillèrent de surprise, mais Ron ne s'en étonna pas, pas plus qu'il ne se renfrogna. Cette réaction était à prévoir. Elle ne l'avait pas vu venir et quand Ron avait dit ce qu'il avait sur le cœur, il savait pertinemment qu'elle serait d'abord surprise – même s'il espérait que ce qu'elle ressentirait ensuite serait très différent. Il resta calme, sûr de lui, patient autant qu'il le put, attendant que la surprise soit passée et que Bluette lui réponde et, tout du moins il l'espérait, qu'elle lui dise qu'elle éprouvait plus ou moins la même chose. Parce qu'après tout, ils avaient passé de bons moments, tous les deux. Certes, cela avait été de courte durée et ils étaient à ce moment-là dans le mensonge, mais quand Ronan regardait en arrière et repensait à ces quelques jours, il se disait qu'ils avaient été merveilleux et qu'ils n'en avaient peut-être pas assez profité. Il s'était senti bien. Il s'était même rarement senti aussi bien que pendant ces quelques jours, comme si le simple fait d'être en compagnie de Bluette l'avait fait se sentir bien. Il avait ressenti quelque chose de spécial, de nouveau et de différent, mais que là encore il ne savait trop définir. Il avait eu l'impression qu'elle avait ressenti la même chose et tout ce qu'il voulait à présent c'était ressentir ce quelque chose à nouveau. Or il n'avait jamais connu de sensation similaire auprès de Zita, seule Bluette avait fait naître chez lui ce sentiment. « Non Ronan ! T'as pas le droit de me dire une telle chose. Zita est ma meilleure amie. J'peux pas... » Ce n'était pas vraiment la réaction qu'il avait espéré, mais c'était à prévoir. Ron ne savait pas exactement quelle était la relation entre Bluette et Zita. Il savait juste qu'elles étaient meilleures amies, ignorant à quel point elles s'appréciaient ou s'il leur arrivait de se disputer ou depuis quand elles se connaissaient. Mais il avait remarqué qu'elles tenaient beaucoup l'une à l'autre, qu'elles étaient très proches, il avait même trouvé que leur amitié était sincère et très belle même s'il en savait peu sur le lien qui les unissait. Ron essaya de regarder Bluette dans les yeux pour qu'elle puisse comprendre qu'il s'en voulait de ressentir cela mais qu'il n'y pouvait rien. Cependant la jeune fille détourna la tête. Peut-être avait-il été trop franc, trop direct, trop brutal. Il voulait qu'elle sache ce qu'il éprouvait mais peut-être aurait-il dû être un peu plus subtil. « C'est avec elle que tu dois être, pas avec moi. » « Je le sais, » répondit-il du tac au tac. C'était là même une phrase qu'il s'était répétée une bonne centaine de fois. Chaque fois qu'il pensait à Bluette quand il était avec Zita ou quand il aurait dû penser à cette dernière, il se disait ''C'est avec Zita que tu dois être, c'est avec Zita que tu dois avoir envie d'être, pas avec Bluette.'' Cela n'avait à l'évidence aucun effet. Sa raison s'était visiblement mise de côté dans toute cette histoire. « Je sais tout ça. Je sais que je ne devrais penser qu'à Zita, je sais que je devrais avoir d'être avec elle et avec personne d'autre, parce que je sors avec elle et parce qu'elle est formidable. » Il s'avança à nouveau vers Bluette et se mit en face d'elle pour qu'elle cesse de se détourner de lui et pour qu'elle le regarde dans les yeux. « Mais, ce n'est pas comme si c'était quelque chose que je contrôlais. » C'était bien là tout le problème. Son esprit n'arrivait pas à prendre le dessus sur ses émotions et ses sentiments. Si ça avait été le cas, il serait resté raisonnable. Après cette nuit avec Bluette, il aurait coupé les ponts et il n'aurait même plus pensé à elle. Mais ce n'était pas quelque chose qu'il parvenait à faire, tout cela lui était même impossible. « C'est comme ce soir. J'étais dans le coin et j'avais envie de te voir alors je suis venu. Je savais que je ne devais pas avoir envie de te voir toi et que ça n'était pas forcément une bonne idée – mais je n'ai pas pu m'en empêcher, » dit-il en haussant les épaules, restant calme et posé malgré la résistance de la jeune femme. « De même que je ne peux pas m'empêcher de penser que peut-être tu ressens la même chose que moi et... » Il laissa sa phrase en suspend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 4 Aoû - 8:46

    La tension était à son comble. Bluette sentait son cœur palpiter à une vitesse hallucinante. Elle s'était légèrement emportée, mais cela était dû à l'effet de surprise. Elle ne s'attendait réellement pas à ce que le jeune homme lui dise une chose pareille. Elle se sentait perdue. Bien plus qu'à l'ordinaire. Si bien que la concernée n'osait même plus lever les yeux vers son interlocuteur. C'était bien trop difficile. Elle ne se sentait pas la force d'affronter le regard perçant du jeune homme, ni même de le soutenir. Pourtant, en général et avec quiconque, ce n'était pas un problème, bien au contraire. Mais il fallait croire qu'en compagnie de Ronan, rien n'était plus pareil. Et cela avait le don de la déstabiliser fortement. Comme si elle ne savait plus exactement qui elle était. Comment arrivait-il à chambouler les pensées dans sa tête en si peu de temps ? Avant qu'elle ne lui ouvre la porte, elle savait parfaitement ce qu'elle ressentait à son égard. Et ce n'était pas bien élogieux à entendre. Mais là, elle ne savait plus quoi penser. Comme si leurs moments passés ensemble étaient indélébiles, qu'ils ne pouvaient s'effacer de sa mémoire. C'était perturbant. Jamais elle n'avait encore été dans un tél état auparavant. Elle restait toujours maîtresse d'elle-même sans aucun soucis. Et ce n'était certainement pas un garçon qui allait la dérouter. Alors pourquoi aujourd'hui, à cet instant précis, cela ne se passait pas de la même façon ? Elle l'ignorait, ou plutôt, ne voulait pas s'avouer que finalement, elle s'était attachée au jeune homme. « Je le sais. » Il brisa le silence qui rendait l'atmosphère si palpable. Ce n'était pas plus mal, car cela ne rendait Bluette que plus anxieuse. Elle mordilla doucement sa lèvre inférieure, ne pipant mot, car elle savait qu'il n'en avait pas terminé. « Je sais tout ça. Je sais que je ne devrais penser qu'à Zita, je sais que je devrais avoir d'être avec elle et avec personne d'autre, parce que je sors avec elle et parce qu'elle est formidable. » Elle esquissa un faible sourire, tout en baissant doucement la tête. Ce qu'il disait était contradictoire. Sans pour autant qu'il n'en soit vraiment fautif. Elle connaissait bien ça. Sa tête lui disait de penser d'une certaine façon, mais finalement, c'était son cœur qui contrôlait tout, étant le cerveau central. C'était injuste tout de même. Pourquoi n'arrivions-nous pas à contrôler cet organe ? Cela serait tellement plus facile pour un bon nombre de personnes, elle en était persuadée. Mais voilà, il fallait voir la réalité de la chose. La vie n'était pas facile. Ce n'était pas un jeu. Elle entendit alors des pas se rapprocher d'elle et ne tarda pas à sentir la présence de Ronan près d'elle. Bien que ne voulant pas, elle finit par céder et leva les yeux vers lui, impuissante. « Mais, ce n'est pas comme si c'était quelque chose que je contrôlais. » Son cœur manqua un battement. « C'est comme ce soir. J'étais dans le coin et j'avais envie de te voir alors je suis venu. Je savais que je ne devais pas avoir envie de te voir toi et que ça n'était pas forcément une bonne idée – mais je n'ai pas pu m'en empêcher. » Elle trouvait ses paroles touchantes, mais pourtant, elle n'avait pas le droit de les apprécier. Ce n'était pas juste envers Zita. Jamais cette dernière n'agirait de la sorte si elle se serait trouvée dans la même situation. Elle en était persuadée. « De même que je ne peux pas m'empêcher que peut-être tu ressens la même chose que moi et... » Ses mots, bien que plaisants, étaient trop durs à entendre. Si bien qu'instinctivement, la demoiselle fit taire le jeune homme en posant les bouts de ses doigts sur sa bouche. Il ne fallait pas qu'il continue. Ses belles paroles, Bluette ne pouvait les accepter. Même si au fond d'elle, elle en mourrait presque d'envie. Car après tout, personne ne lui avait jamais dit cela. On lui avait bien-sûr déjà fait des compliments, mais ce n'était pas la même chose. Là, elle pouvait ressentir la sincérité des dires spontanés, et une drôle de sensation la gagnait un peu plus au fur et à mesure. Elle n'aurait jamais pensé cela, surtout venant de Ronan, qu'elle pensait manipulateur, égoïste et profiteur. Et même si elle avait peur car elle ne le connaissait pas si bien que ça, elle le trouvait honnête, car il n'avait rien à gagner après tout, de venir ici lui déballer tout cela. Alors quand il lui avoua qu'il pensait qu'elle pouvait peut-être ressentir la même chose, elle eut affreusement mal au cœur. Parce qu'elle se sentait obligée de lui cacher qu'avec lui, elle ressentait quelque chose qu'elle n'arrivait pas à définir. C'était tout nouveau. Mais ce n'était pas une sensation désagréable, bien au contraire. C'était donc pour cela qu'elle s'était montrée blessante envers lui ? Parce qu'elle savait qu'elle était attachée à lui même après ce qu'il avait fait, mais surtout, parce qu'elle n'avait aucunement le droit de ressentir cela pour lui. Tout simplement parce qu'il y avait Zita. Le visage souriant de la brunette lui apparu. Elle ne pouvait pas gâcher leur amitié. Et surtout pas pour un garçon, même si elle ressentait ce truc spécial pour lui. Elle finit par articuler difficilement, se retenant de verser quelques larmes qui lui piquaient les yeux. « Je suis désolée mais... Je ne ressens rien pour toi. Je suis déjà amoureuse de quelqu'un. » Elle cru ne pas réussir à tout dire, mais finalement, elle eut le courage d'aller jusqu'au bout. Elle lui avait menti, pour protéger son amitié avec Zita. Elle venait de faire un choix difficile, mais c'était certainement ce qu'il y avait de mieux à faire. Alors pourquoi ressentait-elle une atroce douleur dans la poitrine ? C'était insupportable. Bluette ferma doucement les yeux, retenant ainsi les larmes qui menaçaient de couler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 4 Aoû - 10:36

C'était étrange de se tenir là, devant Bluette, dans son salon, après avoir débité tous ces mots pleins de sincérité, à attendre qu'elle lui réponde. C'était un peu comme s'il venait de lancer un appel à l'aide et qu'il attendait qu'on réponde à son SOS, qu'on vienne le secourir. Ronan venait de mettre son cœur à nu devant elle. Sans fléchir, restant honnête et allant droit au but, il lui avait confié tout ce qu'il avait sur le cœur, tout ce qu'il ressentait. Comme quelqu'un qui, accusé d'un quelconque crime, attendait qu'on rende son jugement, il était dans l'attente d'une réponse, d'une réponse positive. Il avait bon espoir. Certes, un obstacle de taille se tenaient devant eux – Zita. L'un comme l'autre, ils tenaient beaucoup à elle. Ronan avait beau être là, chez Bluette, venu pour lui dire ce qu'il ressentait pour elle, cela ne l'empêchait d'être très attaché à Zita, de la respecter, d'apprécier ses qualités et les moments qu'il avait passés avec elle, de l'aimer, d'une certaine façon. Il savait que Bluette, plus encore que lui, tenait à Zita et voulait éviter de la blesser. Il savait que c'était là le principal obstacle qui pouvait – peut-être – empêcher qu'il ne se passe plus jamais quoi que ce soit entre la jeune femme et lui. Néanmoins, il avait de l'espoir. Il avait vraiment eu la sensation que Bluette et lui avait partagé quelque chose de spécial et il avait cru comprendre que l'honnêteté dont il faisait désormais preuve jouait en sa faveur. Il était franchement optimiste – certainement trop, même. Il se disait que, même si elle refusait qu'il se passe à nouveau quelque chose entre eux deux en raison de son amitié pour Zita, elle allait sûrement lui avouer qu'elle ressentait quelque chose de similaire. Il sentit son cœur qui, plus que jamais, battait à tout rompre. À peine eut-il fini ses déclarations que la jeune femme posa ses doigts sur ses lèvres pour le rendre silencieux. Il n'ajouta donc rien de plus et resta en face d'elle à la regarder et à attendre. Ron ne pouvait savoir exactement quel effet avaient eu ses mots, mais il eut l'impression d'avoir provoqué quelque chose chez Bluette. Il lui avait tout dit, maintenant c'était à elle de prendre une décision ou, tout du moins, de dire quelque chose. Et il avait la quasi certitude qu'elle s'était au moins attachée à lui un minimum. Il prit la main qu'elle avait posé sur sa bouche entre les siennes et lui adressa un petit sourire timide, comme pour l'encourager. Cependant sa réponse fut loin de tout ce à quoi il avait pu s'attendre. « Je suis désolée mais... Je ne ressens rien pour toi. Je suis déjà amoureuse de quelqu'un. » Ce fut comme un coup reçu en pleine poitrine et son cœur eut un raté. "Merde," pensa-t-il. Ron lâcha soudain la main de Bluette et fit un pas en arrière. Il y avait quelqu'un d'autre... Il se sentit soudain idiot de ne pas y avoir pensé ne serait-ce qu'une seconde. Il était arrivé sûr dé lui, il s'était dit que si lui avait ressenti quelque chose pour elle, de même elle devait avoir ressenti plus ou moins la même chose. Il ne s'était jamais imaginé qu'elle aie pu tomber amoureuse de quelqu'un d'autre après qu'ils se soient rencontrés – ou avant d'ailleurs. Il se sentit soudain très stupide d'être venu la voir et, surtout, d'avoir dit tout ce qu'il avait dit. Il avait pensé que Zita, sa petite amie, était le plus important des obstacles qui le séparaient de Bluette. Il ne s'était pas imaginé que cette dernière puisse ne pas partager ses sentiments du tout et, pire encore, éprouver quelque chose pour quelqu'un d'autre. Ses mains tremblaient légèrement et il se sentait faible sur ses jambes, comme si elles étaient prêtes à céder à tout moment. Son regard allait un peu partout, papillonnant de-ci et de-là en évitant soigneusement de se fixer sur celui de Bluette ou simplement de le croiser. Sa gorge se serrait, mais il réussit tout même à demander, sa voix plus hésitante et plus neutre que jamais, « C'est vrai? » Il se sentit encore plus bête une fois sa question posée et il évita de regarder Bluette. Il avait envie de rester là, de lui poser des questions, d'essayer de comprendre et surtout de tenter de la faire changer d'avis, mais en même temps, son envie la plus forte était de ne plus rien dire et de fuir cet endroit en courant le plus vite qu'il le pouvait. Finalement, il ne fit ni l'un ni l'autre, restant là sans rien dire et sans rien faire. Il essaya simplement de se calmer. Se concentrant sur sa respiration, c'est ce qu'il fit peu à peu. Ses mains cessèrent de trembler, il sentit ses muscles se détendre et il put se mettre à réfléchir correctement, le choc passé. « Ne t'excuse pas, » finit-il par dire. Il remit ses mains dans ses poches et essaya de paraître le plus calme et le plus détendu possible. Son regard, baissé vers ses pieds se releva pour enfin croiser celui de Bluette. Il n'arrivait pas vraiment à lire sur son visage. Il sentit seulement son cœur se serrer et fit un nouveau pas en arrière et dirigea son regard vers dans une autre direction. « C'est moi qui m'excuse, » dit-il ensuite. « D'être venu et de t'avoir dit tout ça. » Ronan n'imaginait pas une seule seconde que Bluette avait choisi de lui mentir pour préserver son amitié. Il se sentait juste con et il ne savait pas ce qu'il allait faire ensuite ni maintenant. « Tu dois me prendre pour un fou ou quelque chose comme ça, après tout ce que je viens de dire. » Il parvenait plus ou moins à paraître détendu, serein et en rien bouleversé par ce que venait de lui dire Bluette. Cependant quand il tenta de lui sourire après avoir dit cela, ce sourire ressembla davantage à une grimace qu'à autre chose et il chassa rapidement cette expression de son visage pour une expression plus sereine et impassible. Il réfléchit à ce qu'il allait faire maintenant, parce que même s'il n'osait croiser son regard, il se doutait que les yeux de Bluette étaient posé sur lui. Peut-être aurait-il dû persévérer, même si c'était en vain, au lieu de faire comme si cela n'avait été qu'une folie. Il n'en savait trop rien. Il savait seulement qu'il avait parlé trop et trop vite, qu'il le regrettait, mais que c'était trop tard, c'était déjà dit. Tout était déjà dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 4 Aoû - 12:16

    Voilà, c'était dit. Pourtant, elle regrettait déjà ses paroles. Elle s'en voulait. Mais, si elle lui avait avoué qu'elle ressentait quelque chose pour lui, elle s'en serait également voulu, mais par rapport à Zita cette fois-ci. Bon Dieu, elle avait vraiment l'impression que quoi qu'elle fasse, elle ne faisait jamais le bon choix. De plus, son caractère n'arrangeait en rien les choses. Son côté indécis lui faisait toujours regretter ses actes. Bien souvent, elle avait peur de mal faire, d'opter pour un mauvais choix. Ce dont elle avait le sentiment actuellement. Surtout lorsqu'elle sentit que Ronan délogea sa main de la sienne. Et qu'elle vit son regard. Il semblait sincèrement déçu. La jeune femme eut un bond au cœur. En plus de lui avoir menti, elle le blessait. C'était ironique, n'est-ce pas ? Le fait qu'elle lui en voulait d'avoir menti auparavant mais qu'elle faisait exactement la même chose à cet instant précis. Alors qu'elle détestait le mensonge, et qu'elle se montrait toujours honnête habituellement. Décidément, elle foirait dans tout ces derniers temps. Une idiote, voilà ce qu'elle était. Ronan devait certainement la détester maintenant. Cette pensée lui arracha une grimace. Quant au jeune homme, il semblait dérouté. Bluette remarqua qu'il ne soutenait même plus son regard. Il devait vraiment se faire une mauvaise opinion d'elle. Mais c'était tout ce qui lui était venu à l'esprit. Quel meilleur moyen que celui-ci afin d'éviter tout rapprochement entre eux deux et ainsi, protéger Zita ? « C'est vrai ? » La jeune femme ne trouva pas davantage le courage pour approuver. Elle aurait voulu que grâce à ses yeux, il comprenne qu'elle lui mentait, qu'en fait, elle tenait à lui et qu'elle ressentait quelque chose à son égard. Mais il ne la regardait pas. Peut-être le dégoûtait-elle. Ouvrant les paupières, elle essuya discrètement de son avant-bras droit les quelques larmes perlant sur ses yeux. Elle ne devait surtout pas pleurer. Il fallait qu'elle soit forte. « Ne t'excuse pas. » Oh que si, elle lui en devait. Tout simplement parce qu'elle se montrait hypocrite, alors qu'il lui déballait toute la vérité. C'était égoïste de sa part. Elle jouait la carte de la facilité. Une vraie lâche. Elle aurait voulu lui dire le fond de sa pensée, mais elle se retint. Il prenait des risques en lui avouant cela, et elle ne faisait même pas l'effort de partager avec lui ses sentiments. Elle rencontra alors une nouvelle fois son regard, car ce dernier lui faisait face, et elle sentit son coeur trépigner de plus belle. Mais cela ne dura pas bien longtemps, car Ronan détourna ses yeux des siens. « C'est moi qui m'excuse. » La blonde écarquilla doucement les yeux d'étonnement. Pourquoi s'excusait-il ? C'était pourtant elle qui rejetait ses sentiments, et non lui. Cela n'avait pas de sens. « D'être venu et de t'avoir dit tout ça. » Regrettait-il de lui avoir la vérité parce qu'elle lui faisait croire que ce qu'il ressentait n'était pas réciproque ? C'était peut-être égoïste, mais elle espérait que non. « Tu dois me prendre pour un fou ou quelque chose comme ça, après tout ce que je viens de dire. » Bluette secoua doucement la tête de gauche à droite, répondant ainsi par la négative. Il n'était pas fou. Juste... Sincère, contrairement à elle. Elle trouvait cela très courageux de sa part, car ce n'était pas sans risques. Alors qu'il avait précédemment fait marche-arrière, la jeune femme s'approcha lentement de lui, le cœur serré. Elle se trouvait désormais tout proche de lui. Elle osa même saisir le menton de son interlocuteur de ses doigts fins, et le relever, afin qu'il la regarde dans les yeux. Ce ne fut qu'après un petit instant qu'elle reprit la parole. « Non, tu n'es pas fou du tout. Au contraire. C'était très courageux de ta part. Et crois-moi, je te dois des excuses... » Maintenant qu'il la regardait, elle espérait qu'avec seulement un regard, il pouvait comprendre ce qu'elle n'arrivait pas encore à lui avouer avec des mots. Il le fallait. Il fallait qu'il comprenne le pourquoi du comment elle avait peur de lui avouer ce qu'elle ressentait. Elle l'en savait capable. Car après tout, il s'était douté qu'elle avait ressenti cette alchimie entre eux deux, et cela sans les mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 4 Aoû - 16:39

Ronan avait comme la mauvaise impression d'avoir perdu le contrôle de la situation. Jusque là, il avait eu l'impression de maîtriser ce qui se passait. C'était lui qui avait décidé de rendre visite à Bluette, lui qui l'avait plus ou moins poussée à le laisser entrer, lui qui avait pris l'initiative de lui faire part de ce qu'il avait sur le cœur. Jusque là, c'était lui qui avait la situation en main. Mais elle venait d'échapper à son contrôle. Il avait pris des risques en exprimant ce qu'il éprouvait, risques qui n'avaient pas payés. Il avait été trop sûr de lui et trop optimiste aussi, ce pourquoi il était tombé de haut. Mais le choc et la surprise étaient maintenant passés. Le fait que Bluette lui aie dit n'éprouver aucun sentiment à son égard lui faisait ressentir un pincement au cœur et le blessait et le fait qu'elle dise être amoureuse d'un autre lui faisait sentir la colère monter en lui. Ronan était possessif et jaloux et il pouvait assez vite s'énerver. Toutefois, comme la jeune femme le voyait déjà comme un coureur égoïste, menteur et infidèle, il n'avait pas tellement envie qu'en plus elle le voie en colère et qu'elle le pense de surcroît emporté, colérique, voire même violent. Pour cela, il se concentra pour rester calme. Il aurait tout le loisir de laisser aller sa colère et son agacement plus tard. Il garda donc parfaitement son sang-froid, même s'il bouillonnait intérieurement. Il s'en voulait d'avoir laissé les choses se passer ainsi parce qu'il ressentait certainement à peu de choses près ce qu'avait ressenti Bluette en apprenant qu'il était en couple – en outre, avec sa meilleure amie. Elle s'avança de quelques pas vers lui et Ron ne put s'empêcher de penser qu'elle n'avait pas cru à sa théorie de "folie passagère". Elle était maintenant si proche de lui qu'il lui était difficile de regarder ailleurs en évitant soigneusement de la regarder, elle. Mais, comme pour l'y forcer, elle prit son menton dans sa main, tournant le visage du jeune homme vers le sien, et Ron n'eut d'autre choix que de plonger son regard dans celui de Bluette. « Non, tu n'es pas fou du tout. Au contraire. C'était très courageux de ta part. Et crois-moi, je te dois des excuses... » Il lui adressa ce qui semblait être un sourire de remerciement. Il remarqua également qu'lle le regardait d'une façon particulière, une lueur dans les yeux, comme si elle voulait lui transmettre un message, par le regard uniquement. Il lui était cependant difficile de déchiffrer ce message ou ses intentions. Quel mot avait-elle employé déjà, pour le qualifier dans sa façon d'agir? Courageux... Ronan aurait plutôt dit "stupide et impulsif". Mais Bluette semblait sincère et il devinait que, même si elle était amoureuse de quelqu'un d'autre, elle l'avait trouvé honnête et peut-être même avait-elle été touchée par ses déclarations. Il avait du mal à comprendre son comportement, qu'il jugeait contradictoire. Il n'aurait su dire si elle attendait de lui qu'il se rétracte et qu'il prenne congé ou si au contraire il aurait répondu à ses attentes en continuant sur sa lancée et en faisant un nouveau pas vers elle. Son visage était désormais tout près du sien et il sentait le souffle de la jeune fille sur sa peau. Plusieurs images des moments qu'ils avaient partagés lui revinrent à l'esprit, lui donnant autant envie de prendre la fuite et d'être seul que d'entreprendre une nouvelle tentative d'approche pour qu'ils se retrouvent comme ils l'avaient été pendant ces moments. « Après tout, c'est sûrement mieux comme ça. Moi avec Zita et toi avec... ce type dont tu es amoureuse. » Naturellement, il était loin de penser ce qu'il venait de dire. Cela aurait été beaucoup plus simple si les choses avaient pu être ainsi, s'il avait seulement eu envie d'être avec sa petite amie et s'il ne s'était pas soucié de savoir avec qui Bluette pouvait bien sortir. Mais ce n'était pas le cas et rien qu'à cette idée il sentit ses entrailles se tordre au fond de son ventre. « Tu ne crois pas? » ajouta-t-il assez abruptement. C'était là une véritable question qu'il posait, attendant une réponse claire. En effet, si Bluette lui répondait d'un "oui", cela serait pour lui le signe qu'il valait mieux se retirer et concentrer ses efforts à l'oublier, parce que tenter quoi que ce soit serait pour lui peine perdue. En revanche, si Bluette répondait négativement, cela signifierait qu'il aurait encore une chance, que rien n'était perdu et que peut-être, contrairement à ce qu'elle venait de prétendre, elle éprouvait ne serait-ce qu'un petit quelque chose pour lui. Cette proximité, alors que Ron attendait une réponse primordiale, était à la fois gênante et rassurante. Il avait souvent pensé à elle ces derniers temps et il aurait dû se réjouir de cette proximité. C'était agréable, tout simplement. Pourtant, il n'avait pas envie que, parce qu'ils étaient aussi proches, Bluette puisse lire ses émotions sur son visage, surtout dans le cas où elle conviendrait à dire que les choses étaient mieux ainsi, lui avec Zita et elle avec celui dont elle était amoureuse. Cette fois-ci, plus méfiant, il se sentait moins optimiste. Il appréhendait presque la réponse de la jeune femme. Celle-ci pouvait ouvrir une porte, lui laisser une chance, mais elle pouvait tout aussi bien mettre fin à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Mer 4 Aoû - 17:56

    La jeune femme soutenait plus que jamais le regard de son interlocuteur. Elle espérait sincèrement qu'il comprenne le fond de sa pensée, qu'il se doute qu'elle se sentait obligée de lui mentir. En tout cas, si ses mots n'étaient que mensonges, ses yeux, eux, reflétaient la vérité. En y repensant, elle se sentait vraiment stupide d'agir de la sorte. Elle n'avait qu'un choix à faire et à respecter. Soit tout avouer sans faire de chichis, ou soit mentir jusqu'au bout. Soit l'un, ou soit l'autre. Mais pas un mélange des deux. Décidément, elle n'était pas une fille ordinaire, n'arrivant jamais à faire les choses correctement. C'était fatiguant, vraiment. Mais ce n'était pas comme si elle le faisait exprès. Encore heureux. Elle vit alors les lèvres de Ronan former un sourire, ce qui, comme contagieux, la fit esquisser un sourire à son tour. Apparemment, il ne lui en voulait pas. Tant mieux. Cela n'aurait en rien arrangé leurs relations actuelles. Déjà qu'elles n'étaient pas tellement au beau fixe suite aux évènements passés. Enfin. Ce qui était sûr, c'est que Bluette se trouvait compliquée. Elle affirmait ne rien ressentir pour le jeune homme, alors qu'au fond d'elle, elle sentait que c'était faux. Elle en était persuadée même. Et cela, dès le premier jour. C'était sans doute cela le plus dur. Parce que c'était la première fois que ça lui arrivait. Ça lui était encore totalement inconnu. Alors forcément, elle avait du mal à le gérer, ne trouvant rien de mieux à faire que de camoufler la vérité. Vérité qui pouvait se montrer horriblement blessante si elle venait à éclater. Seul bémol, le mensonge dont elle faisait part était lui aussi très blessant. Soit, que valait-il donc mieux ? Mentir ou dire la vérité ? Elle hésitait plus que jamais. Pourtant, elle avait déjà fait son choix, du moins sa tête l'avait fait, mais son cœur souhaitait revenir dessus. Certes, une femme est un être vraiment compliqué, il était inutile de le nier. C'était un fait véridique. Etait-il finalement possible de changer le cours des choses ? Elle n'en savait trop rien. Cette situation la déstabilisait, elle avait l'impression de ne plus être maîtresse d'elle-même. Elle soupira doucement, les yeux toujours plongés dans ceux de Ronan. Son visage était très proche du sien, anormalement proche même. Comme lors de cette fameuse nuit qui faisait qu'ils étaient désormais l'un en face de l'autre. Elle put sentir de plus belle l'alchimie s'exerçant entre eux deux. C'était une sensation bizarre. Bizarre mais agréable. Mais cela cessa, lorsque que, le jeune homme prononça une phrase les faisant retourner à la réalité. « Après tout, c'est sûrement mieux comme ça. Moi avec Zita et toi avec... ce type dont tu es amoureuse. » Alors il n'avait pas compris. Mais après tout, cela était compréhensible. Comment pouvait-il se douter que les yeux de la blonde étaient en désaccord avec ses mots ? Qu'elle ne pensait pas ce qu'elle disait ? C'était à prévoir. Elle avait essayé au moins, c'était déjà ça. Cependant, elle se demanda immédiatement s'il pensait ce qu'il venait de dire. Etait-il réellement satisfait de ce retournement de situation ? Y déceler la vérité était un peu trop complexe. Mais au moins, ses dires étaient réalistes. Ce n'était pas comme si une relation entre eux deux pouvait fonctionner, si ? Ce n'était pas l'envie qui manquait en plus. Toutefois, parfois, les gens ne pouvaient pas toujours faire ce qu'ils voulaient. Cela serait bien trop facile sinon. En tout cas, la réponse de Ronan ne la laissa pas insensible, bien au contraire. Elle sentit sa poitrine se comprimer. C'était fortement désagréable. Il fallait dire qu'elle était gâtée dans ce genre de sensations depuis quelques temps, ce qui n'était pas pour lui plaire. « Tu ne crois pas ? » Ce fut un peu comme la cerise sur le gâteau. Il lui demandait son avis, le plus innocemment du monde. Mais pourquoi ? Elle aurait encore préféré qu'il décide à sa place, qu'il ne prenne même pas la peine de lui poser cette question. Histoire de faciliter les choses. Elle sentit ses mains devenir moites, comme si cette interrogation avait une importance capitale. Comme si elle pouvait changer le cours des choses. Et qu'il fallait qu'elle donne impérativement la bonne réponse. De quoi la stresser. Et bien qu'à l'intérieur, son esprit bouillonnait, à l'extérieur, elle paraissait assez calme. Il y avait des moments comme ceux-là où elle savait contenir ses émotions, fort heureusement. Un long silence s'installa ensuite, la belle réfléchissant à la réponse qu'elle allait donner. Mais il fallait être honnête, son silence la trahissait déjà. Si elle avait été sûre d'elle à cent pour cent, elle aurait répliqué sans tarder, et d'une voix confiante. Ce qui ne fut pas le cas quand elle se décida à prendre la parole, hésitante. « Je... J'en sais rien Ronan. » D'accord, cela n'allait certainement pas aider le jeune homme à y voir plus clair, mais elle ne voulait pas lui dire non. Mais elle ne voulait surtout pas lui dire oui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 5 Aoû - 5:16

Cela durait depuis des jours et des jours, si ce n'est depuis des semaines. Ronan ne cessait de penser à Bluette, ballotté entre la culpabilité qui le rongeait à l'idée d'être avec une fille en pensant à une autre et l'envie de simplement la voir et de découvrir ce qui pourrait se passer entre eux. C'était une situation inconfortable, bien entendu, et jamais Ron n'avait imaginé qu'être au milieu d'une sorte de triangle amoureux puisse être si difficile et désagréable. Mais il avait fini par s'y faire d'une certaine façon. Il ne savait pas s'il existait une solution à ce genre de situation, mais il avait envie d'en chercher une avec Bluette, de mettre fin à tout cela pour commencer autre chose, même s'il s'était plus ou moins fait à l'idée que ça pouvait durer encore un moment. Maintenant qu'à tout instant la jeune femme pouvait mettre fin à tout ça en le rejetant définitivement, il regrettait presque que les choses ne soient pas restées ainsi plus longtemps. Certes, il préférait être sûr des sentiments de Bluette – qu'elle en aie ou non à son égard d'ailleurs – que de rester dans le doute, l'hypothèse, l'ignorance. Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un petit pincement au cœur à l'idée qu'elle pouvait mettre un terme à tout cela une fois pour toutes. En effet, si vraiment elle était amoureuse de quelqu'un d'autre et qu'elle n'éprouvait et n'éprouverait jamais rien pour lui, alors il n'aurait d'autre choix que de passer à autre chose et à oublier ses émotions qui l'avaient habité pendant ce qui lui semblait être une éternité. Ron n'avait plus énormément d'espoir pour la suite, mais en regardant au fond des yeux de Bluette, il ne pouvait se résoudre à penser qu'il n'avait plus aucune chance. Il y avait comme une lueur dans son regard, une lueur d'espoir pour le jeune homme et, s'il n'était pas optimiste, tant qu'elle n'aurait rien dit il garderait une certaine espérance. Le silence qui avait suivi sa question lui sembla soudain long, très long, plus long qu'il ne l'aurait cru puisqu'il s'attendait à une réponse simple mais catégorique. Un simple oui ou non. Il ne savait pas si Bluette prenait vraiment du temps pour lui répondre ou si le temps lui paraissait long seulement parce qu'il attendait et appréhendait cette réponse. Mais il pencha plutôt pour la première solution, car la jeune femme, qui se tenait tout près de lui, semblait hésitante derrière une allure parfaitement calme. Son visage, qu'il avait sous les yeux, affichait une expression calme et posé, mais il avait comme l'impression qu'elle cachait son doute et son hésitation, si ce n'est même autre chose. Et en effet, la réponse qu'elle lui donna confirma son hypothèse. « Je... J'en sais rien Ronan. » Elle semblait incertaine, indécise. C'était comme si elle hésitait, ne sachant ce qu'elle voulait dire ou faire – pas pour le ménager, mais parce qu'elle ne savait vraiment pas. Peut-être même ne savait-elle pas ce qu'elle voulait, en fait. Il était compliqué pour Ron de déchiffrer ce qu'elle voulait dire, de comprendre ce qu'elle voulait. Lui, il savait clairement ce qu'il voulait et il pensait bien le lui avoir fait comprendre. Ce n'était certainement pas raisonnable, mais il voulait être avec elle. Il la voulait, elle. Malgré son hésitation et malgré ce qu'elle avait pu dire, à savoir qu'elle n'éprouvait strictement rien pour lui et qu'elle était amoureuse d'un autre, malgré tout cela, elle restait là, proche de lui. Comme si elle ne voulait pas prendre ses distances, comme si elle attendait quelque chose de lui. Peut-être voulait-elle même qu'il prenne la décision pour elle parce qu'elle ne parvenait pas à le faire elle-même. « Tu sais que c'est avec toi que j'ai envie d'être, » dit-il doucement. Comme pour appuyer ses dires, il sortit sa main du fond de sa poche et prit celle de Bluette dans la sienne et il la serra doucement et affectueusement. Ils étaient déjà très proches l'un de l'autre, peut-être même trop, mais Ronan se disait que si elle avait voulu prendre ses distances ou juste s'écarter un peu, elle l'aurait déjà fait. Alors il se rapprocha d'elle davantage encore, réduisant au néant l'espace qui les séparait. Désormais, ils étaient plus proches que jamais. Il ne pouvait regarder autre chose que les yeux de Bluette, qu'il avait si proprement évité quelques minutes auparavant, mais qu'il ne voulait à présent plus quitter. Il tenait toujours sa main dans la sienne et dorénavant leurs fronts se touchaient, étaient l'un contre l'autre comme si Ron était sur le point de l'embrasser. « Et si tu ne ressens rien pour moi, si tu es déjà amoureuse de quelqu'un d'autre... pourquoi rester si proche de moi? » demanda-t-il en un murmure. Il sentit un frisson parcourir sa colonne vertébrale et son cœur qui cognait dans sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 5 Aoû - 6:25

    C'était bien la première fois que Bluette vivait une telle chose. Dans le sens où, jamais Zita et elle n'avaient été déjà attirées toutes les deux par le même garçon, et surtout pas au même moment. Elle avait l'impression d'être un personnage principal d'une série pour adolescents, où les problèmes de cœur occupaient une grande partie de leur temps. Et bien-sûr, pour couronner le tout, c'était elle qui jouait le mauvais rôle. Celui de la méchante meilleure amie qui ressentait des sentiments pour le petit copain de cette dernière. De quoi se sentir mal et d'avoir des remords. Sauf que là, c'était du sérieux. Il ne s'agissait en rien d'une mise en scène, puisque l'histoire était vraie. Mais comme tout le monde le sait, on ne peut contrôler son cœur. Malheureusement. Celui-ci n'en fait qu'à sa tête, jouant des tours à son propriétaire. Voilà comment sans le faire exprès, Bluette se retrouvait dans une relation malsaine. Une espèce de triangle amoureux. En tout cas, cela était bien moins cool que dans ces fameuses séries. Au contraire. La jeune femme donnerait n'importe quoi pour être dans une relation stable et équilibrée avec l'homme qu'elle aimerait. Cependant, il fallait croire que ce n'était pas pour tout de suite. De toute façon, il fallait dire qu'elle était habituée à ne pas être chanceuse dans ce domaine. Comme si quelqu'un s'acharnait sur elle en lui jetant de mauvais sorts. Enfin. Elle chassa cette dernière pensée de sa tête, la trouvant totalement irréaliste. Son tour n'était pas encore venu, voilà tout. Elle espérait juste ne pas encore devoir attendre trop longtemps, mais bon. Elle sentit son ventre se compresser doucement. C'était peut-être bête de penser cela, mais en rencontrant Ronan pour la première fois, elle s'était dit que peut-être, ça aurait pu être lui. L'homme qu'elle aimerait et avec lequel elle aurait une relation assez stable mais tout de même pimentée pour ne pas tomber dans la routine. Seulement, pour le moment, ce qu'ils avaient était loin d'être équilibré. C'était tout l'inverse même. De toute manière, comment cela pouvait-il être possible ? Il sortait avec sa meilleure amie. Une situation bien épineuse, il fallait l'avouer. Cependant, une voix au fond d'elle, ou plutôt dans son cœur, l'encourageait à ne pas abandonner, à continuer d'y croire. Certes, cela semblait perdu d'avance, mais si... ? C'était sans doute pour cela qu'au lieu de lui donner une réponse claire et précise comme oui ou non, elle avait bafouillé qu'elle n'en savait rien. Elle avait suivi cette petite voix qui la conseillait de s'accrocher, de ne pas se fier aux apparences malgré tout. Était-ce vraiment la bonne chose à faire ? Parce qu'en faisant cela, il y avait des risques pour qu'elle mette son amitié avec Zita en péril. Et pourtant, c'était bien une chose qu'elle ne souhaitait pas. Toutefois, Ronan n'était pas comme les autres. Elle lui avait peut-être dit le contraire, ne lui faisant pas d'éloges, mais ce qu'elle avait ressenti durant ces quelques jours passés à ses côtés ne mentait pas. Il n'était peut-être pas parfait et fort heureusement d'ailleurs, mais elle avait envie de passer davantage de temps en sa compagnie, d'être le plus simplement du monde avec lui. « Tu sais que c'est avec toi que j'ai envie d'être. » Elle ne tarda pas à opiner d'un hochement de tête, confirmant ainsi ses dires. Puis, son cœur s'emballa bien trop vite à son goût lorsque sa main rencontra une nouvelle fois celle du jeune homme. Ce dernier venait de la lui prendre, et la serrait d'une manière très affectueuse. C'était naturel, si bien qu'elle se laissa faire sans broncher. Elle se sentait bien, là, maintenant, avec lui. Elle savait que ce qu'elle pensait et ce qu'elle faisait était mal, mais pour une fois, elle n'écouta pas sa raison. Elle ne voulait pas tout gâcher avec Ronan. Parce qu'au fond, elle tenait à lui bien plus qu'elle ne le prétendait. Bientôt, il était tout près d'elle, son corps presque collé au sien. Son front rencontra celui de la jeune femme une nouvelle fois, comme lors de leur nuit. Elle en fut troublée. Elle en profita pour l'examiner davantage, se rendant compte combien ses yeux étaient intenses et ses lèvres appétissantes. « Et si tu ne ressens rien pour moi, si tu es déjà amoureuse de quelqu'un d'autre... pourquoi rester si proche de moi ? » Il avait raison, elle n'était vraiment pas crédible. Elle agissait dans le sens inverse de ce qu'elle lui avait dit. Elle n'arrivait vraiment pas à s'y tenir. C'était décidément trop dur de rejeter quelqu'un pour qui on éprouve quelque chose. Elle était faible, elle le comprenait maintenant. Elle ne réussissait pas à tenir ses propos. Mais ce n'était pas entièrement de sa faute. Elle essayait, elle tentait de lutter contre alchimie qui régnait entre eux. Elle se pensait être assez forte pour cela. Cependant, il fallait croire que ça n'était pas le cas. « Parfois, les gens se sentent obligés de mentir afin de protéger les gens qu'ils aiment... » Avoua-t-elle doucement, tel un chuchotement. C'était un peu comme une devinette, mais cela expliquait clairement pourquoi elle prétendait ne rien ressentir pour lui alors qu'elle savait que c'était faux. Comment allait-il régir ? Elle appréhendait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 5 Aoû - 9:53

Ronan avait toujours pensé que ce genre de situation existait surtout – si ce n'est uniquement – dans les romans et les séries télévisées mièvres et sentimentales. Vous savez, le type qui est coincé entre deux filles qui se trouvent être des meilleures amies, sortant avec l'une alors qu'il a envie d'être avec l'autre – avec laquelle c'était plutôt compliqué puisqu'elle se refuse plus ou moins à lui en fait. Non seulement la situation était difficile et malsaine, mais surtout le gars au milieu de tout ça se trouvait dans une position désagréable. À sa plus grande surprise, Ronan se mit à regretter de ne jamais avoir pris le temps de regarder l'une de ses séries – la plupart du temps, il se hâtait de changer de chaîne quand il tombait sur un programme de ce genre. S'il avait pris la peine de regarder quelques épisodes ou de lire un roman où les héros se trouvaient dans une telle situation, il serait peut-être un peu moins perdu qu'il ne l'était à présent et il saurait peut-être ce qu'il lui fallait faire, comment régler le problème. Au lieu de cela, il avançait dans le noir, au hasard, se contentant de suivre son instinct. Jusque là, celui-ci n'avait été que moyennement fiable. En effet, Ron avait pensé que Bluette avait ressenti la même alchimie, les mêmes sentiments que lui et désormais, au vu de son attitude et de ce qu'elle lui avait dit, il était dans l'erreur. De plus, c'était instinctivement qu'il s'était jeté à l'eau et avait vidé son sac, confiant à la jeune femme ce qu'il avait sur le cœur et même s'il ne le regrettait pas tant que ça parce que ce n'était pas plus mal qu'elle soit au courant de ce qu'il ressente pour elle, il pensait tout de même qu'il avait parlé un peu vite, surtout maintenant que Bluette lui avait révélé être amoureuse de quelqu'un d'autre – même si l'hésitation dont elle faisait preuve le poussait à ne croire qu'à moitié cette révélation. Elle avait été très convaincante en lui apprenant qu'elle éprouvait déjà des sentiments pour un autre que lui, cependant son attitude et le fait qu'elle ne prenne aucunement ses distances malgré la proximité qu'il avait installé entre eux deux démentait un peu ses mots. Ron ne pouvait s'empêcher de penser que contrairement à ce qu'elle prétendait, Bluette éprouvait tout de même certains sentiments pour lui, qu'elle en soit consciente ou non. Oh peut-être était-ce son imagination qui inventait cela et il ne voulait pas être trop optimiste, mais il avait remarqué certains signes qui allaient dans ce sens et qu'il ne pouvait ignorer. Car s'il avait la moindre chance, il ne voulait pas la laisser passer. Il espérait simplement que, comme ils étaient si proches qu'il voyait au fond de ses yeux, elle serait sincère, elle avouerait ce qu'elle ressentait au fond d'elle, ou que, si jamais elle mentait il s'en rendrait compte en regardant dans ses yeux. « Parfois, les gens se sentent obligés de mentir afin de protéger les gens qu'ils aiment... » C'était donc ça. Elle se souciait uniquement de Zita et de la protéger et, surtout, elle ne s'était éprise de personne d'autre. Il était sûr que c'était la vérité, il le lisait sur son visage. Ron sentit le soulagement l'envahir. Tous ses muscles se détendirent et il sentit même son cœur qui retrouvait son rythme habituel. Bluette semblait elle toujours aussi tendue, comme si elle redoutait la façon dont il allait réagir, comme si elle avait peur de la suite ou de ses sentiments et, rassurant, Ronan lui adressa un assez large sourire, un air qu'il affichait bien plus souvent. Certes, le problème restait le même que lorsqu'il était arrivé: il était avec Zita qu'il ne voulait pas blesser et que Bluette avait l'intention de protéger, même si c'était avec cette dernière qu'il voulait être – et apparemment, elle aussi souhaitait être avec lui, même si elle accordait à la protection de Zita une très grande importance. Mais savoir que la jeune femme n'était amoureuse de personne d'autre et qu'elle partageait au moins un minimum ses sentiments était rassurant. Cela lui redonnait de l'espoir et de la confiance car il savait que peut-être bientôt ils seraient tous les deux, comme avant. Maintenant qu'il savait qu'elle ressentait quelque chose contre lui, ou au moins ils essayeraient et il avait l'impression que le problème n'était plus insurmontable qu'il avait pu le lui sembler. Il se sentait pousser des ailes et devenait plus confiant que jamais pour la suite. Il s'écarta légèrement d'elle, mais tout en gardant sa main dans la sienne. « On trouvera une solution, » dit-il d'un ton rassurant et confiant. Il sourit à nouveau à Bluette. Elle paraissait si incertaine, si hésitante et si vulnérable à la fois qu'il eut l'envie irrépressible de l'enlacer et c'est ce qu'il fit. Il passa ses bras autour des épaules de la jeune femme et il l'étreignit, la serrant contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluette Huntigton
BLUETell me something good.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 10/07/2010
Pseudo : Miss uncertain.
Copyright : AVATAR = THISLOVEBAG ; ICONS = paintedrosesart@LJ.

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Jeu 5 Aoû - 14:57

    Finalement, la jeune femme lui ouvrait également son cœur. Du moins, en quelques sortes. Elle ne s'était peut-être pas exprimée clairement, mais cela était tout de même suffisant pour que Ronan puisse comprendre le vrai fond de sa pensée et ses sentiments envers lui. Car finalement, même si c'était mal d'agir de la sorte, le jeune homme méritait de savoir la vérité. En effet, il avait le droit de savoir qu'en fait, Bluette ne lui était pas indifférente. Bien au contraire. Il était peut-être très beau garçon, charmant, même sexy pour être honnête, et possédait une voix suave très agréable à entendre, il ne s'agissait pas là que d'une simple attirance physique, mais de bien plus. A son contact, elle avait l'impression d'être vraiment elle-même et plus forte. Elle se sentait détendue, tout simplement bien. Puis il la faisait sourire et rire. Souvent d'ailleurs, même lorsqu'il avait tendance à l'agacer. Oui, c'était bien plus que de l'attirance. Car si c'était le cas, jamais elle ne prendrait le risque de mettre son amitié avec Zita en danger. Elle la respectait bien trop pour cela. Bien entendu, le fait qu'elle s'ouvrait actuellement à Ronan ne signifiait pas qu'elle manquait de respect à son amie brune. Là, l'enjeu en valait la chandelle. C'était peut-être bête à dire car elle ne connaissait pas le jeune homme depuis longtemps, mais pourtant, c'était vrai. En fait, c'était comme si elle avait trouvé celui qu'elle attendait. Pas le prince charmant, car après tout il n'existait pas, mais la personne qui lui correspondait. Une personne unique. Il était fort probable que la suite, elle allait être déçue, mais elle était prête à tenter, à courir le risque. Parce que, de toute façon, nous n'avons qu'une vie. Alors autant en profiter au maximum sans avoir de regrets. Sans avoir à se demander comment serait notre vie si nous avions fait tel ou tel choix. Il fallait tenter les expériences pour grandir et comprendre les choses. Alors, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas essayer ? Il fallait certes qu'elle se prépare à l'éventualité que cela pouvait bouleverser l'état des choses, mais soit. Ce n'était plus une petite fille après tout. Il fallait donc qu'elle arrête d'avoir peur sans cesse que cela se termine mal et qu'elle assume enfin ses sentiments. Elle était tout simplement en train de prendre conscience des choses. Elle grandissait. Le sourire que lui adressa alors Ronan face à sa pseudo déclaration lui indiqua que finalement, elle avait peut-être bien fait d'agir de la sorte. Il semblait heureux, et le fait de savoir que c'était à cause ou plutôt grâce à elle qu'il était dans cet état d'esprit lui arracha un sourire. Elle avait peur qu'il lui en veuille d'avoir sorti des paroles blessantes, mais visiblement, ce n'était pas le cas. Au moins maintenant, les choses étaient à peu près claires entre eux deux. Il savait qu'elle n'aimait personne mais qu'elle ressentait quelque chose pour lui, que c'était réciproque. Et dire que tout cela n'était que le début de ce qui les attendait. Mais elle ne préféra pas y penser tout de suite, se concentrant à nouveau sur son interlocuteur. « On trouvera une solution. » Elle le remercia intérieurement. Il essayait de la rassurer, de l'aider du mieux qu'il pouvait pour qu'elle ne prenne pas peur face à cet inconnu qui les attendait au tournant. Ils étaient encore incertains de ce que l'avenir allait leur réserver, mais ce qu'ils savaient, c'était qu'ils voulaient être ensemble. Sans s'y attendre, Bluette se sentit alors doucement enlacée. Ce contact la rassura immédiatement. Fermant les yeux, elle respira doucement l'odeur de Ronan, celle-ci l'apaisant. Elle ne tarda pas à se blottir dans ses bras, ne pouvant toutefois s'empêcher de lui faire part de ses ressentiments. « J'ai honte de lui faire ça, si tu savais. Je m'en veux. Je sais que je ne devrais pas agir égoïstement, que c'est immoral, surtout venant d'une future avocate mais... Mais j'ai envie d'être avec toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Harris

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2010
Pseudo : acid hopes
Copyright : avatar (c) cristalline

ALIVE OR DEAD
Âge du personnage: 27 ans
Métier: employé chez un disquaire
Relationships:

MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   Sam 7 Aoû - 9:51

Ron savait qu'il aurait dû s'en vouloir plus encore. Après tout il était là, chez Bluette, à la serrer contre lui et à se dire que c'était tellement bon alors qu'il avait quelque part dans cette ville une petite amie, Zita, qui était peut-être en train de penser à lui ou à sa meilleure amie. Il aurait dû se sentir si coupable qu'il aurait dû rassurer Bluette tout en gardant ses distances avec elle, par respect pour Zita, mais il en était incapable. C'était tellement naturel et agréable qu'il ne s'imaginait pas pouvoir être ailleurs ni dans les bras de quelqu'un d'autre, comme si c'était là qu'était sa place. Il sentait les bras chauds de la jeune femme qui le pressaient contre elle, il sentait son parfum doux et enivrant qu'il n'avait pas senti depuis trop longtemps à son goût, il sentait quelques mèches de ses cheveux qui venaient frôler et chatouiller son cou, il sentait même son cœur qui battait à travers sa poitrine... Elle se blottit contre lui. C'était naturel, spontané, si agréable et si bon qu'il avait l'impression d'avoir remonté le temps et d'être revenu au moment où Bluette ne savait pas qu'il lui avait menti en prétendant être célibataire. Il avait la sensation d'être revenu à cette période. Ce n'était alors pas la première fois qu'il couchait ainsi avec une inconnue, même si cela n'était pas dans ses habitudes. Mais cette fois-ci, c'était différent. Il y avait une alchimie et une complicité entre eux deux, comme s'ils étaient sur la même longueur d'ondes et surtout comme s'ils étaient seuls au monde. Repenser à tout cela donna à Ronan des envies folles et enflammées. Il avait envie de prendre son visage en coupe dans ses mains, de caresser sa peau satinée, de l'embrasser passionnément, de sentir son corps encore et toujours plus près du sien, d'être avec elle et d'oublier tout le reste. En somme, il avait envie de tout reprendre depuis le début, mais c'était trop tard et, surtout, inapproprié. Ça aurait été plus qu'insultant envers Zita. Se blottissant contre lui, Bluette fit part à Ron de ce qu'elle ressentait, atténuant ses ardeurs. « J'ai honte de lui faire ça, si tu savais. Je m'en veux. Je sais que je ne devrais pas agir égoïstement, que c'est immoral, surtout venant d'une future avocate mais... Mais j'ai envie d'être avec toi. » Ronan esquissa un sourire. C'était déjà plaisant d'entendre Bluette avouer qu'elle ressentait quelque chose pour lui à demi-mot en disant avoir menti – mais c'était encore mieux de l'entendre dire clairement et simplement qu'elle avait envie d'être avec lui. Cela donnait un sens à tout ce qu'ils avaient fait et tout ce qu'ils allaient faire. Car il ne fallait pas être naïf: ils blesseraient forcément Zita un minimum, ce qui ne serait agréable pour aucun des trois protagonistes. Il allait falloir réfléchir à la meilleure façon de faire les choses, même si au final, chacun serait plus ou moins blessé. Mais Bluette avait envie d'être avec lui alors le jeu en valait la chandelle. Ron resserra encore un peu son étreinte, se voulant rassurant, même si au fond il se rassurait un peu, lui aussi, en même temps, car il s'en voulait presque autant que Bluette. « Je sais, je ressens exactement la même chose. » Il s'était parfois imaginé la réaction qu'aurait Zita si jamais elle apprenait ce qu'il se passait entre sa meilleure amie et son petit ami. Mais il avait alors eu dans la tête une image du visage de la jeune femme (habituellement souriant, chaleureux et rieur) déformé par la déception, le chagrin et le dégoût d'avoir été trahie et, honteux, il s'était empressé de penser à autre chose, chassant cette image insupportable de son esprit. « J'ai vraiment essayé de lutter et je suis sûr que toi aussi de ton côté... » dit-il, repensant à toutes les fois où il avait pensé à Bluette à des moments qui n'étaient pas opportuns. Il s'était alors efforcé de penser à autre chose, se concentrant la plupart du temps sur Zita, sa petite amie à qui il tenait au fond. Mais c'était quelque chose de très difficile voire même d'impossible et, comme il l'avait dit, ce n'était pas quelque chose qu'il contrôlait, à son plus grand agacement. Il se doutait que de son côté, Bluette avait dû faire plus ou moins de même, le chassant de ses pensées et le voyant comme un menteur infidèle qu'elle ne verrait plus. « Et regarde nous... » dit-il en les désignant, enlacés. Il essayait de faire en sorte que Bluette et lui s'en veuillent un peu moins, car ils avaient essayé de résister, mais il n'était pas sûr d'être très convaincant puisqu'ils étaient en ce moment même blottis l'un contre l'autre, tel un couple. Ils avaient tout de même le mauvais rôle, même si c'était contre leur gré. Il se sentait coupable de se tenir ici dans les bras de la meilleure amie de sa petite amie. Il se sentait encore plus coupable de savourer profondément ce moment qu'il avait tant attendu. Il s'en voulait encore davantage d'être strictement incapable de se détacher de la jeune femme. Mais il avait vraiment la sensation que c'était là qu'était sa place, auprès de Bluette, qu'eux deux c'était comme une évidence et ce malgré ses sentiments à l'égard de Zita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « my hand searches for your hand » ♣ bluette   

Revenir en haut Aller en bas
 
« my hand searches for your hand » ♣ bluette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I’ll choke you with the same hand I fed you with
» DECES DU FRERE DE MR BOUCHAREB HJ AEK
» Les Retros discons de la rentrée!
» Décés de Mme.ZOUAIA née KIOUR
» Coup de Main (Helping Hand)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝BALM ON YOUR WOUNDS❞ :: REALITY AGAINST DREAM. :: Island Shores. :: Habitation Famille Huntigton-
Sauter vers: